2 juin : quels changements pour les ASA pour la garde d’enfants ?

coronavirusASA et télétravail à partir du 2 juin dans l’Académie de Strasbourg

A partir du 2 juin, les personnels qui ne peuvent poser des congés et/ou qui n’ont pas accès au CET et aux RTT (enseignant·es, CPE, AESH…) et qui n’ont aucun accueil pour leurs enfants malgré le fait d’être un personnel prioritaire peuvent bénéficier d’une ASA garde d’enfants.

La priorité est de proposer à ces personnels jusqu’à la fin de l’année scolaire la possibilité de maintenir une activité professionnelle avec continuité pédagogique en direction des élèves.

Dans le cas où les personnels font le choix de ne pas scolariser leurs enfants même si l’accueil est possible, la bienveillance de l’employeur reste de mise : « à titre exceptionnel et si la situation individuelle est particulière », l’ASA garde d’enfants pourrait donc rester possible (au même titre que depuis le 11 mai).

Il est ainsi explicitement formulé dans la FAQ du Ministère :

Les personnels enseignants qui souhaitent garder leurs enfants et ne pas les confier à la crèche ou à l’école alors qu’ils en ont la possibilité seront mobilisés par leur responsable hiérarchique pour la continuité pédagogique.

Le Sgen-CFDT Alsace défendra la mise en oeuvre effective de cette disposition dans notre académie.

Si l’établissement de ses enfants ne peut les accueillir, l’ASA est proposée tout comme le télétravail – directrices/directeurs d’école : modèle d’attestation de non-accueil à transmettre aux parents.

POUR ALLER PLUS LOIN