Actu 1er degré 68 du 28 février 2019

C’est donc ça « l’école de la confiance » !

Dimanche soir, celles et ceux qui ont regardé France 2 à 20h30, ont pu voir notre ministre dire et montrer à la France entière combien il aime les enseignants et combien il faut nous aimer. Un grand moment de câlinothérapie qu’il n’est pas nécessaire d’aller voir en replay si vous l’aviez manqué tant ces belles paroles sonnaient faux quelques jours après l’adoption en première lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Blanquer dite loi « sur l’école de la confiance ».

Les débats parlementaires sur le projet démontrent une fois de plus que l’École est un terrain de jeu idéologique facile et de nombreux amendements venus se greffer à cette loi fourre-tout en sont la preuve. Remise en cause de l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons, imposition de l’affichage dans chaque classe des drapeaux français et de l’union européenne et de l’hymne nationale, proposition d’avancer à l’école maternelle des apprentissages qui relèvent de l’école élémentaire (lire, écrire), création des établissements publics des savoirs fondamentaux. Ces propositions démontrent la méconnaissance de notre travail, de nos réalités quotidiennes et parfois une certaine suspicion quant à notre attachement à la république ce qui est tout bonnement insultant.

Le Sgen-CFDT ira au bout du jeu parlementaire. C’est ce qui a été fait le 19 févrirer au Sénat. Le Sgen-CFDT reçu par la commission des affaires culturelles et scolaires a exprimé son mécontentement quant à la méthode utilisée pour construire le projet de loi, a pu éclairer les sénateurs sur certains points et a mis sur la table des solutions notamment le statut d’établissement du 1er degré.

Le texte de la Loi sur l’école de la Confiance va certainement évoluer, le Sgen-CFDT travaille pour que cela aille dans le sens des personnels, de leur reconnaissance, de leur professionnalisme pour un meilleur fonctionnement de l’école publique au profit des élèves.

 

AGIR POUR TOUS

Au sommaire:

1. Le Sgen-CFDT face au projet de loi Blanquer dite « loi sur l’École de la confiance »

2. Les règles du mouvement évoluent! Venez vous informer au Sgen-CFDT!

3. Formation : aménager des espaces d’apprentissage en maternelle

4. 15 mars, Grève pour le Climat : un mouvement porteur d’espoir

 

Le Sgen-CFDT face au projet de loi Blanquer dite « loi sur l’École de la confiance »

Le projet de loi Blanquer dite « loi sur l’École de la confiance » a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale. Le Sgen-CFDT prend position et milite pour que l’école ne soit pas un terrain de jeu idéologique. Le Sgen-CFDT dénonce le manque de transparence, l’absence de dialogue social et l’urgence dans laquelle se projet de loi s’est construit. Fidèle à ses valeurs et à ses méthodes de travail, le Sgen-CFDT a été reçu au Sénat où il a pu remettre ses propositions en vue de modifier et améliorer le projet de loi dans l’intérêt des personnels et des enfants.

Les règles du mouvement évoluent ! Venez vous informer au Sgen-CFDT Alsace

La saisie des vœux concernant le mouvement 2019 devrait finalement avoir lieu du mardi 26 mars au 15 avril avec la CAPD 1ère phase  le 28 mai 2019.

Les règles du mouvement évoluent et les militants du Sgen-CFDT Alsace seront à vos côtés pour vous accompagner dans vos démarches.

Le Sgen-CFDT Alsace organise des  journées de formation syndicale sur les nouvelles règles du mouvement, le mardi 26 mars à Colmar, le jeudi 28 mars à Mulhouse et le mardi 2 avril à Mulhouse; ainsi que  des réunions d’information syndicale le mercredi 27 mars à Colmar et Mulhouse. Nous vous communiquerons les lieux exacts ainsi que les démarches à entreprendre dans un prochain mail spécifique.

Le Sgen-CFDT Alsace vous propose également des rendez-vous personnalisés d’une demi heure pour vous aider concrètement dans votre saisie. Nous proposons prioritairement les créneaux à nos adhérents, puis ouvrirons le planning à tous les personnels dans un 2nd temps. Vous recevrez un mail spécifique très prochainement.

Formation : aménager des espaces d’apprentissage en maternelle

Vous souhaitez réfléchir à votre pratique de classe au regard de ce que les collègues participant à la formation font dans leurs classes, dans leurs écoles respectives à travers des échanges ?

Vous souhaitez découvrir un fonctionnement particulier d’école en ayant la possibilité de le voir en « Live » grâce à l’accueil que vous réserve toute l’équipe et les enfants de l’école maternelle de Muttersholtz ?

Cette formation est faite pour vous !!

Pour plus de renseignements et s’inscrire c’est ici!

15 et 16 mars, actions pour le Climat : un mouvement porteur d’espoir

L’entrée en matière choisie par les jeunes de l’appel Global strike for the climate « Nous séchons peut-être l’école mais nous ne l’abandonnons pas. Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui ne sera plus si personne ne fait rien pour le sauver ? Quel est l’intérêt d’apprendre des faits lorsque le plus important des faits n’est pas pris en considération par notre société? »doit nous interpeller en tant que professionnel de l’éducation. Le Sgen-CFDT travaille depuis plusieurs années sur les questions climatiques et considère l’éducation à l’environnement comme essentielle puisque la transition écologique ne réussira qu’avec l’adhésion et la participation des citoyens.

Le Sgen-CFDT affirme que l’école a toute sa place dans le processus de transition écologique par une éducation scientifique et par une éducation citoyenne.

Le 16 mars, la CFDT appelle à marcher pour le climat et une transition juste ! Nous devons tous collectivement prendre la mesure de la situation et agir pour contenir le réchauffement climatique bien en deçà de 2°C d’ici la fin du siècle. La lutte contre le changement climatique appelle des transformations profondes dans nos manières de produire, de nous déplacer et de consommer. Pour la CFDT, ces transformations ne doivent pas se faire au détriment des plus vulnérables. Progrès environnemental et social peuvent aller de pair. La transition écologique juste est l’opportunité de réduire les inégalités dans notre pays et à travers le monde.

Par ailleurs, la jeunesse descendra dans la rue le vendredi 15 mars. La CFDT apporte tout son soutien à cette jeunesse non violente et citoyennequi, par cette mobilisation, marque sa volonté d’agir pour son avenir.