L’Actu du Sgen-CFDT Alsace (Second degré et sup)

Le Sgen-CFDT fait sa rentrée

Nous sommes désormais tous rentrés dans nos établissements ; nous espérons que tout s’est bien passé dans votre établissement et que tous les élèves et les professeurs ont pu effectuer leur rentrée dans de bonnes conditions. Si ce n’est pas le cas et que des problèmes importants se posent, pensez à nous en faire part par courriel ou par téléphone.

Le Sgen-CFDT Alsace a fait sa rentrée la semaine dernière, pour accueillir les stagiaires tous réunis par la rectrice (qui n’était pas là) aux Tanzmatten de Sélestat. Nos militants prennent leurs marques cette semaine et seront tous réunis vendredi 8 septembre. Puis nous recevront les correspondants et secrétaires d’établissement pour faire le point au plus près du terrain.

La rentrée est marquée par les annonces de Jean-Michel Blanquer, que certains appellent déjà le ministre « contrôle Z », puisqu’il revient sur de nombreux changements qui s’étaient opérés dans le quinquennat précédent. Le Sgen-CFDT Alsace est sceptique, voire inquiet au vu des premières mesures. Nous restons donc vigilants et n’hésiterons pas à porter la contradiction avec conviction et fermeté au ministre.

PPCR ou not PPCR ? France Inter et les fake news

ppcr

Beaucoup d’entre nous ont manqué de s’étouffer le jour de la rentrée en écoutant la journaliste spécialisée Education de France Inter évoquer un gel de la revalorisation des fonctionnaires prévue dans les accords PPCR. Or, il s’agissait d’un fake ! La direction générale de la fonction publique sollicité par la CFDT a aussitôt démenti.

Tous les agents sont donc reclassés au 1er septembre 2017 selon les nouvelles grilles. Ce passage peut occasionner une promotion automatique à l’échelon supérieur. Pour savoir si vous faites partie des heureux promus, consultez cette page qui vous explique tout sur les reclassements PPCR.

En ce qui concerne les nouvelles modalités de l’inspection, la circulaire ministérielle n’est toujours pas parue. Lorsqu’on connaît tous les retours en-arrière déjà décidés par Jean-Michel Blanquer, cela ne manque pas d’inquiéter…

Calendrier scolaire : le pont de l’Ascension supprimé

Pas de pont de l’Ascension pour les élèves du primaire et du secondaire l’an prochain. Le jeudi 10 mai sera bien férié, mais contrairement à 2016 et 2017, les écoliers, collégiens et lycéens ne bénéficieront pas d’un week-end de quatre jours. (voir les explications données par le journal l’Alsace

Consulter le calendrier scolaire 2017-2018 (site officiel)

Le calendrier scolaire des 3 prochaines années et les zones (Lemonde.fr)

Les vacances ailleurs en Europe : la France est-elle le pays des vacances interminables ? (Café Pédagogique)

A noter que notre ministre « contrôle Z » pense aussi revenir en arrière sur les dates des vacances de la Toussaint : celles-ci avaient en effet été rallongée à 15 jour pour respecter les rythmes de l’enfant sous Najat Vallaud-Belkacem. Mais pour M Blanquer « « Si vous prenez le cas des vacances de la Toussaint, qui durent deux semaines, ça m’a toujours semblé un peu long. D’autant plus que j’ai constaté que c’était un facteur de décrochage pour certains élèves au cours du premier trimestre ». Cela a beaucoup énervé Claude Lelièvre, qui dans son blog dézingue celui qu’il appelle « Raymond la Science ». (voir son article Blanquer: un «formidable» ministre; ça craint! »)

 

Collège : ce que changent les décrets Blanquer

blanquer

C’est parfois la confusion dans les salles des professeurs des collèges pour savoir ce qui reste obligatoire, ce qui ne l’est plus, ce qui est maintenant autorisé, ce qui ne l’est toujours pas, bref ce qui reste de la réforme du collège. Cette confusion a été sans doute voulue et entretenue par le ministère qui multiplie les discours et les poncifs contre le « pédagogisme », l’interdisciplinarité », la « fin du latin »…

Il sera donc sans doute utile de rappeler que les décrets Blanquer, s’ils envoient des signaux négatifs et démobilisateurs, ne mettent (pas encore) fin aux dispositifs prévus dans la réforme. Nous faisons le point sur cette page sur ce que changent les décrets Blanquer ; lire également cet article de 20 minutes « dans les établissements les plus réfractaires aux EPI au démarrage, ces enseignements vont tomber en désuétude », prédit Alexis Torchet, secrétaire national du Sgen-CFDT Mais la situation ne sera pas uniforme partout », précise Alexis Torchet. « Dans les établissements où les enseignants ont beaucoup travaillé pour s’emparer des EPI et où ils ont été convaincus de leur intérêt, ils seront maintenus en nombre » .

 

Bac et réforme du supérieur, il faut organiser la réforme conjointement

Voilà un sujet qui compte particulièrement au Sgen-CFDT : depuis de nombreuses années, nous défendons une réforme globale du cursus bac-3/bac+3 afin que les lycéens se construisent leur parcours tout au long de l’année scolaire en prenant en compte la suite de leurs études dans le supérieur. Pour cela, nous prônons une réforme du bac dans le sens d’un bac modulaire (plus de détails sur cette page)

Or, s’il on on croit le site de L’Etudiant, ce sont deux concertations et non une seule qui sont menées : l’une pour réforme le supérieure, l’autre pour le bac… Un effet peut-être de la division en 2 ministères mais qui risque fort d’être contre-productive…

C’est d’ailleurs ce que préconise l’institut France Stratégie, pourtant rattaché auprès du Premier Ministre….

Contrats aidés : signez la pétition

Du fait des mesures d’économie prises sous la présidence d’Emmanuel Macron (voir ici) ainsi que de l’idée selon laquelle tout emploi subventionné serait « un marché de dupes », des milliers d’emplois essentiels au bon fonctionnement de nos écoles, collèges et lycées ont été supprimés cet été ; les intéressés l’ont souvent appris à quelques jours de la rentrée (de même d’ailleurs que les animateurs du périscolaire dans les communes où l’on est revenu à la semaine de 4 jours…voir LeMonde.fr).

Pour s’opposez à cette mesure aveugle et dont les conséquences peuvent être catastrophiques, signez la pétition lancée par la CFDT : « Non, Monsieur Macron, les contrats aidés ne sont pas inutiles« 

Contrats aidés : Sartilly n’assurera pas la scolarité des élèves (France Info)

Emplois aidés. La lettre du président de la Bretagne au ministre de l’Éducation nationale (Ouest France)

Voir le témoignage d’un directeur d’école : « Je suis directeur d’école et voilà ce que va entraîner la suppression des contrats aidés dans mon établissement
C’est ma quatrième année en tant que directeur d’école. Nous avons eu la désagréable surprise d’apprendre, vendredi 1er septembre, en réunion des directeurs, que les contrats aidés des aides administratives au directeur d’école n’étaient pas renouvelés… » (en savoir plus sur le site du Huffington Post)

Un film à voir

Le film documentaire Une idée folle nous fait entendre les témoignages d’enseignants, de parents et d’enfants de neuf écoles et collège qui ont fait le choix de projets développant l’empathie, la coopération, la confiance en soi des élèves, pour former des citoyens du XXIe siècle. Le film sera diffusé sur le site du Monde.fr, du 7 au 10 septembre.

Lire une interview de sa réalisatrice, Judith Grumbach sur le site des Cahiers Pédagogiques

 

Ailleurs dans le monde

Dans Courrier International, on peut lire qu « aux États-Unis, des centaines d’écoles pilotes ont banni notes et sanctions pour tester l’apprentissage personnalisé et collaboratif. Avec des résultats spectaculaires. » 

Sur le Café Pédagogique est évoqué la décision des syndicats d’enseignants de s’unir pour combattre plus efficacement les politiques ultra-libérales en cours

 

 


« Faire de l'enseignement professionnel une voie d’excellence » : vœu pieux ou réel objectif ?

enseignement professionnel
Le ministre préconise de « faire de l’ enseignement professionnel une voie d’excellence ». Le Sgen-CFDT ne souhaite pas que cela reste une simple annonce.
En savoir plus →

Évaluation CP et 6ème, une rentrée dirigée...

évaluations blanquer
Objectif, modalités de passation, calendrier, enjeu pour les équipes pédagogiques... que pense le Sgen-CFDT des évaluations nationales en CP et 6ème ?
En savoir plus →

L’éducation (enfin) réconciliée avec la recherche ? | Alternatives Economiques

Les travaux de recherche semblent avoir le vent en poupe auprès du nouveau ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer.

En savoir plus →

Comment les parents contournent la carte scolaire et renoncent à la mixité

Stratégies pour intégrer la « bonne » classe, passage dans le privé… Entre leurs idéaux et leurs enfants, de nombreux parents ont choisi.

En savoir plus →

Age, sexe, salaire : portrait-robot des enseignants en France

Parmi les professeurs du primaire et du secondaire, 70 % sont des femmes. Le salaire médian d’un enseignant s’élève à 2 332 euros nets.

En savoir plus →

Rentrée scolaire: "Jean-Michel Blanquer doit clarifier ses positions" - L'Express

Le ministre de l'Education a partagé, dans de multiples interviews, sa vision des choses. Mais pour Jean-Michel Zakhartchouk, enseignant, ses orientations sont antagonistes. Comment alors lui faire confiance? Tribune.

En savoir plus →

Les faux-semblants des filières d’excellence - La Vie des idées

Les filières d’excellence au collège sont controversées. Ceux qui les défendent considèrent qu’elles sont indispensables au système scolaire et à la constitution des élites. Mais elles s’avèrent inefficaces et ne font que creuser les inégalités, sociales et ethniques.

En savoir plus →

Les Français et l'école - BVA Group

Selon un sondage BVA pour la presse régionale, 65% des français ont une bonne opinion des enseignants. D'ailleurs 65% des français estiment que l'école répond à leurs besoins et 63% que les enfants se sentent bien à l'école. Pour autant, les critiques sont là. 59% des sympathisants de droite ont une mauvaise opinion des enseignants et 65% des français les jugent pas assez sévères. Un pourcentage équivalent juge que le niveau baisse. Le sondage donne aussi un palmarès des matières préférées. L'histoire-géographie est la discipline préférée des français (par 52%) devant le français (45%) et les maths (36%). En queue de peloton on trouve la technologie (14%).

En savoir plus →

Éducation : comprendre la phobie scolaire

Pour certains enfants, l’école est un cauchemar et provoque une maladie : la phobie scolaire.

En savoir plus →

Ken Robinson : « L’école doit changer pour s’adapter aux enfants d’aujourd’hui »

Pour l’universitaire britannique, expert de l’éducation de renommée internationale, l’école doit apprendre aux enfants la créativité. Une compétence dont ils auront besoin dans un monde où beaucoup est à réinventer.

En savoir plus →

« Les élèves ne sont majoritairement pas malheureux à l’école »

Alors que 12,8 millions d’élèves font leur rentrée lundi, Eric Debarbieux, ancien délégué ministériel chargé de la prévention de la violence à l’école, a répondu à vos questions.

En savoir plus →