L’Actu du Sgen-CFDT Alsace n°8 – spécial RETRAITES –

Édito : « Dans le brouillard des retraites »

Tout est en place, le décor est planté, les trois coups vont bientôt retentir et le spectacle va commencer. La pièce est écrite d’avance et l’intrigue réside en une question un brin caricaturale : « pour ou contre la grève du 5 décembre ».

Aucune surprise, chacun incarne parfaitement son rôle.

Coté cour, un gouvernement incapable de communiquer des éléments concrets qui lèveraient les inquiétudes et  permettraient simplement de savoir à quel âge et avec quelle pension nous pourrons profiter de notre retraite. Un gouvernement qui nous place devant un faux dilemme, être pour ou contre une réforme dont on ne sait presque rien concrètement. Un gouvernement qui muscle son discours et sa communication en laissant entendre que les opposants à la réforme sont les « privilégiés » bénéficiant de régimes spéciaux.

Côté jardin, des syndicats qui utilisent la peur des collègues et la renforcent en annonçant chaque semaine des pensions de plus en plus petites, en proposant des simulateurs dont les paramètres ne correspondent pas aux réalités de nos carrières. Des syndicats qui mobiliseront car la défiance et la méfiance sont réelles et légitimes. Des syndicats qui manifesteront pour défendre un système qu’ils ont combattu en 2010.

La promotion, est assurée en boucle dans tous les médias. « pays bloqué », « privilégiés », « prise d’otage », « affrontement »… La pression monte, le trac, le rideau va se lever.

La CFDT regrette que la question centrale « quel système de retraites à l’avenir » passe à la trappe.

Pour la CFDT la question des retraites est liée à la question de nos carrières. Salaires, pénibilité, entrée dans le métier, dispositifs des fins de carrière.

Pour la CFDT la question des retraites est liée à un projet de justice sociale et écologique.

Le succès d’une pièce ne se mesure pas à la réussite de son premier acte. Fidèle à ses valeurs de dialogue social, la CFDT refuse la logique du « pour ou contre » qui fracture peu à peu notre société et continue de négocier et de porter les revendications de son projet de société. Elle mobilisera si nécessaire lorsque le temps sera venu, c’est à dire quand nous connaîtrons les arbitrages et le projet de loi d’un gouvernement dans lequel nous n’avons pas confiance – et c’est d’ailleurs pour cela que nous négocions avec lui.

Retraites – pour une réforme de justice sociale ! Celle de la CFDT !

En 2010, nous manifestions aux côtés de toutes les organisations syndicales contre le système de retraites voulu par N. Sarkozy parce que celui-ci est injuste pour les femmes, les polypensionnés, les salariés mal payés…etc. Nous n’avons pas changé d’avis !

La manifestation du 5 décembre se fera contre un système universel des retraites.

Le Sgen et la CFDT défendent cette idée depuis des années !

Depuis de nombreuses années, nous défendons un système de retraite universel par point qui aurait l’avantage de renforcer la solidarité intergénérationnelle et de mettre fin aux injustices criantes du système actuel avec par exemple :

Voir notre infographie sur les retraites

Ces inégalités des retraites, nous les combattons depuis toujours ; en 2010, nous étions d’ailleurs des millions dans la rue – toutes organisations syndicales confondues – pour les dénoncer! Pourquoi faudrait-il désormais défendre le statu quo ??!

Le gouvernement va-t-il porter un projet dans le sens d’une réduction des inégalités  ? Pour le moment, nous n’en savons rien !

retraites des femmes

De plus, si le système actuel était maintenu, comme le souhaitent les autres organisations syndicales en appelant au retrait du projet de système universel, cela n’empêcherait pas les retraites de baisser !

La CFDT continuera de négocier jusqu’au bout

Nous avons porté 7 exigences lors des négociations : vous les trouverez détaillées sur ce tract. Le travail que nous avons réalisé lors des concertations avec Jean-Paul Delevoye est immense ; il s’appuie sur la plus grande enquête jalais réalisée au sujet des retraites, « Parlons Retraites« .

Nous attendons désormais que le gouvernement sorte enfin de la confusion et des ambiguïtés dans lesquelles il ne cesse de s’engluer. Les travailleurs et travailleuses de notre pays sont inquiets à juste titre : ils ont besoin d’être rassurés !

Si aucune réforme des retraites n’a lieu, les retraites des enseignants vont énormément baisser !

Des simulations de retraite alarmantes pour faire peur et mobiliser

Les autres organisations syndicales affirment partout qu’avec un système par point, les retraites des enseignants et des autres personnels de l’Éducation Nationale vont baisser de 30%. Bien entendu, ces simulations sont basées sur l’hypothèse la pire, c’est à dire un passage sans transition et sans compensation d’un système à l’autre. Emmanuel Macron (oralement) et Jean-Michel Blanquer (par écrit) se sont engagés à ce que les retraites des personnels de l’Éducation Nationale ne baissent pas.

Maintenant, nous attendons des actes concrets !

Si on ne fait rien, les retraites des enseignants baisseront mécaniquement !

En effet, si le système actuel est maintenu, les retraites des enseignants et d’autres personnels de l’Éducation Nationale baisseront fortement ! De fait, si rien ne change, les effets conjugués de la masterisation du recrutement des enseignant-e-s et l’augmentation du nombre d’annuités pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein, sont catastrophiques. L’âge moyen d’entrée dans le métier  est aujourd’hui de 26 ans et jusqu’à présent 26 + 42 annuités, ça n’a jamais fait 62 ans ! Les enseignants qui voudront partir à 62 ans subiront donc une forte décote, qui est inacceptable !

C’est pourquoi les enseignant-e-s ont tout intérêt à ce que le calcul par annuité soit abandonné au profit d’un système par répartition à points. Pour le Sgen-CFDT le réel problème n’est donc pas tant le système des retraites que le blocage des rémunérations. C’est  pourquoi à l’occasion de discussions actuellement en cours, la CFDT souhaite peser fortement pour une réelle revalorisation qui vienne en réparation de 30 années de décrochage salarial.

Gagner plus tout au long de la carrière, et au moins autant à la retraite

Lire la lettre du Sgen-CFDT au Président de la République

Alors le 5 décembre, je fais quoi ?

5 décembreAprès en avoir longuement débattu, le conseil syndical du Sgen-CFDT Alsace a largement voté contre un appel à la grève. Lors de ce débat, tous les points de vue ont été échangés.

Nous sommes tous inquiets de ce que risque de faire un gouvernement qui nous inspire très peu confiance : les réformes catastrophiques de Blanquer dans le premier et le second degrés sont passées par là. Les lois anti-chômeur et anti-migrants aussi. Nous savons bien qu’Emmanuel Macron ne cesse de cultiver le flou et l’ambiguïté depuis son arrivée au pouvoir.

C’est pourquoi nous comprenons tous ceux parmi nos adhérents et sympathisants qui se joindront au mouvement du 5 décembre.

Mais pour la majorité du conseil syndical, manifester aux côtés d’organisations qui refusent à nouveau tout changement nous semblerait par trop incohérent. Si nous les suivions dans leur mot d’ordre, alors nous renoncerions à ce que nous défendons depuis des années : un système universel qui rassemble tous les salariés, un système plus juste et plus lisible, avec des droits nouveaux adaptés aux attentes des travailleurs d’aujourd’hui.

Une mobilisation et une grève sont loin d’être exclues pour plus tard

Ceci dit, lorsque le gouvernement aura enfin dévoilé ses cartes, la CFDT et le SGEN se positionneront. Et si le compte n’y est pas, si Emmanuel Macron souhaite aller à l’affrontement en affichant une réforme de régression sociale – comme il l’a déjà fait pour l’assurance chômage -, alors nous appellerons sans hésiter à une mobilisation générale contre son projet, y compris par la grève.

Au vu de nos salaires, multiplier les jours de grève n’est d’ailleurs facile pour aucun d’entre nous. Nous vous proposons donc de garder des cartouches si un mouvement d’ampleur est lancé lorsque nous connaîtrons vraiment le projet du gouvernement.

En savoir plus sur la réforme des retraites

Un argumentaire pour répondre aux questions que posent les collègues

Un argumentaire sur le fameux « modèle suédois »

Des visuels à imprimer

Retraites : ce que porte le Sgen et la CFDT

Retraites : la solidarité est un combat

Lettre ouverte au président de la République au sujet de la réforme des retraites

 

L’agenda de l’Actu

Mardi 3 décembre : CDEN68 – 14h Colmar

Lundi 9 décembre : fermeture du serveur SIAM

Lundi 9 décembre : CTSD67 – Bilan de rentrée

Mardi 10 décembre 2019 : Congrès du Sgen-CFDT Alsace : contactez nous si vous souhaitez y participer en tant que délégué !

Mercredi 18 décembre 2019 : CDEN67

Jeudi 9 janvier 2020 : colloque du Sgen-CFDT Alsace « apprendre par la coopération » à Mulhouse

Jeudi 10 janvier 2020 : colloque du Sgen-CFDT Alsace « apprendre par la coopération » à Strasbourg

Mardi 14 janvier 2020 : CAPA recours appréciations finales des PLP et PEPS

Lundi 13 janvier 2020 : CAPA recours appréciations finales des certifiés

Lundi 20 janvier 2020 : CAPA recours appréciations finales des CPE et Psy-EN