L’Actu du Sgen-CFDT n°27 (second degré)


MbN : quelques progrès, mais cela reste insuffisant !

Suite aux signalements faits par le Sgen-CFDT Alsace, d'autres syndicats et la DANE de l'académie de Strasbourg, la société Kosmos a effectué un certain nombre de mises à jour et l'outil fonctionne un peu moins mal. Cependant, beaucoup de points faibles restent à améliorer ! Vous trouverez sous ce lien notre bilan complet sur les dysfonctionnements qui restent à régler et les progrès accomplis depuis septembre dernier notamment grâce au travail de la DANE (Délégation Académique au Numérique dans l'Education). Il reste beaucoup de travail à faire pour la rentrée de septembre 2019 : mise en place de modules messagerie et vie scolaire performants, amélioration de l'ergonomie générale entre autres. Le Sgen-CFDT Alsace se félicite que les administrateurs Mbn voient leurs indemnités bientôt doublées, mais demandent à ce que tous ceux qui ont vu leur travail s'alourdir énormément du fait du passage à MbN soient aussi reconnus et touchent une indemnité spéciale. Nous exigeons également que les règles des appels d'offre soient revues pour éviter ce bouleversement général tous les quatre ans.

En savoir plus →

Notifications des rendez-vous de carrière : faut-il y répondre ?

Les notifcations des rendez-vous de carrière de l'année scolaire en cours ont dû arriver sur votre boîte I-prof et sur l'application dédiée : il s'agit de la grille de compétences complétée par le chef d'établissement et l'inspecteur (second degré) ou l'IEN (premier degré) suivies par leurs appréciations littérales. Pensez à rédiger votre réponse et à l'envoyer avant le 30 juin 2019 ! Cette réponse est importante, particulièrement si vous souhaitez déposer un recours mais aussi pour signaler à l'administrations des investissements particuliers, des projets qui n'apparaissent pas dans les appréciations littérales. Cela nous permet de rester acteur jusqu'au bout du rendez-vous de carrière quelle que soit la manière, constructive ou non, dont il s'est déroulé...

En savoir plus →

Accès à la hors-classe des certifiés : nos élus ont siégé au groupe de travail

Un groupe de travail pour l'accès à la hors-classe des professeurs certifiés s'est tenu au rectorat le jeudi 6 juin dernier. A cette occasion, les élus du Sgen-CFDT Alsace ont défendu qu'on aille plus loin vers l'égalité homme femme et obtenu que le pourcentage de femmes promues soit augmenté de façon à atteindre leur pourcentage dans le corps. Nous avons aussi demandé à ce que des critères précis départagent les promouvables à égalité de barème (et non que chaque syndicat tente de "placer" ses adhérents. Enfin, nous avons examiné les 14 oppositions à la promotion prononcées par le rectorat et veillées à ce qu'elles soient bien justifiées et qu'elles soient levées en cas de progrès dûment constaté (ce qui nécessite de s'en assurer et non de faire un copier coller de la remarque de l'année précédente). Pour plus de détails sur le GT, consultez notre compte-rendu ; pour tout savoir sur l'accès à la hors classe, lisez notre article complet.

En savoir plus →

LES CONTINGENTS DE PROMOTION A LA CLASSE EXCEPTIONNELLE - SGEN+

DES CONTINGENTS : POURQUOI ? La classe exceptionnelle créée en 2017 par l’application du protocole PPCR comporte 5 échelons. Les 4 premiers sont accordés de manière automatique alors que le cinquième (appelé échelon spécial) n’est accessible que par liste d’aptitude. Il est composé de 3 chevrons qui sont accessibles tous les ans. La classe exceptionnelle comme l’échelon spécial ont un effectif limité (10% du corps en 2023 pour la classe exceptionnelle et 20% de la CE pour l’échelon spécial). Chaque année, le Ministère fait connaître les contingents académiques de promotion pour les corps à gestion dite déconcentrée (certifiés, PLP, CPE, PEPS et Psy-EN). Ces contingents sont calculés par le Ministère en fonction du nombre de promouvables. Cet article ne concerne pas les agrégés car d’une part ce corps est à gestion ministérielle et le contingent est donc national et d’autre part il n’y a pas d’échelon spécial dans la classe exceptionnelle agrégé.

En savoir plus →

MbN, Lycée 4.0, réforme du lycée... la commission Blancher a parlé des chantiers en cours dans l'académie

Si vous vous demandez ce que bien être la "commission Blancher", lisez cet article : "la commission Blancher, le lieu où les décisions sont prises" . Nos représentants ont ainsi pu prendre connaissance de l'avancée des chantiers en cours et formuler des propositions. Vous trouverez le compte-rendu complet sous ce lien.

En savoir plus →

Claude Lelièvre : attention à à «l'exacerbation» des conflits enseignants-parents !

"'L'enfant indocile répond effrontément aux réprimandes que son maître lui adresse ; et s'il subit une punition ce n'est qu'en menaçant son maître et quelquefois en l'injuriant. Ses parents le soutiennent. Quand le maître, pour mettre une digue à tant d'insubordination veut sévir, l'enfant indocile lui répond fièrement :'' je ne veux pas être puni, je suis innocent ; vous êtes injuste, je le dirai à mes parents qui le diront à d'autres''. Et les parents viennent vous assaillir. Autrefois le maître était craint ; aujourd'hui on en rit parce qu'on ne le craint plus ». 1861, réponse d'un instituteur à une enquête.

En savoir plus →

Mardi prochain sur France 5 : les profs en première ligne

Instituteurs, maîtres, professeurs des écoles, ces hussards de la République nous confient leur détresse et leur sentiment d‘abandon. Dans son lycée professionnel de Nantes, Karine veut y croire encore malgré la pression, la misère sociale et les nouvelles difficultés. Dans le sud de la France, Thomas, n’y croit déjà plus. Contrairement à lui, sa femme Céline -directrice et professeure au primaire - a choisi de vivre son métier comme une mission. Mais à quel prix ? Enseigner peut-il encore être une vocation ? Dans le Val d’Oise, David n’est pas sorti indemne de ses 12 années de maternelle en zone sensible… En demandant sa mutation dans une école plus calme, il a choisi de s’épargner. En Picardie, Emmanuelle, professeure au collège, tient parce qu’elle est en colère contre un système qui laisse des enfants sur le carreau. Elle témoigne d’une institution qui sombre et refuse d’être résignée, pour ses élèves d’abord mais aussi pour elle. 70’ - Un film de Charlotte Leloup & Marie Drucker – NOSCHOOL PRODUCTIONS avec la participation de France Télévisions Le documentaire est suivi d'un débat présenté par Marina Carrère d'Encausse avec - Marion RAOUL, 25 ans, future professeure des écoles - Aymeric PATRICOT, enseignant, auteur de "Les bons Profs" - Jennifer BIAIS, professeure des écoles, cofondatrice du mouvement des Stylos Rouges - Anne BARRERE, sociologue de l'Education

En savoir plus →

Lycées : grève ou pas grève le 17 juin ? – SGEN-CFDT Basse-Normandie

Plusieurs syndicats ont appelé à une grève contre la réforme du lycée, le 17 juin, jour de l’écrit de philosophie et médiatiquement, le “premier” jour du bac. L’idée court depuis plusieurs mois et a fait débat. Du côté “pour”, il y a évidemment l’efficacité supposée d’une telle action. Massivement suivie, elle signifierait d’une part que le ministre Blanquer ment depuis des mois en disant que les enseignants soutiennent sa réforme ; les parents tiendraient d’autre part ledit ministre pour responsable d’un dysfonctionnement majeur du bac. Du côté “contre”, il y a d’abord l’intérêt des élèves. Même si pour certains la menace d’une grève suffira à faire fléchir le ministre, la tension sera grande pour des lycéens déjà sous pression de leur orientation. Les plus touchés seront évidemment les plus fragiles. Beaucoup de collègues considèrent que la fin ne justifie pas les moyens, et que l’on touche ici à leur raison d’être : la réussite des élèves. Préparer les lycéens à des épreuves du bac et finalement leur annoncer que, pour la bonne cause, ils ne pourront pas mettre en oeuvre ce pour quoi ils travaillent depuis des mois, cela est difficile pour beaucoup. Il y a aussi un aspect efficacité dans le “contre”. Ou plutôt contreproductif. Non suivie massivement (ce qui a été le cas de tous les appels sur ce sujet depuis un an), cette grève donnera raison au ministre : peu de profs sont prêts à se mobiliser. De plus, dans l’hypothèse où le ministre reculerait, il semble terriblement difficile de commencer une nouvelle préparation de rentrée. Les élèves seraient à réorienter selon les voeux des familles ; les moyens seraient à redistribuer ; le mouvement des enseignants serait à refaire. Il est improbable que toute la préparation de rentrée dans les lycées puisse être recommencée en quelques semaines. Enfin, revenir au système actuel, unanimement critiqué, ne serait pas plus satisfaisant. Devant la perspective d’une action qui visiblement ne mobilisera pas massivement, le SGEN-CFDT a donc décidé de ne pas appeler à la grève le 17 juin. Que faire donc ? Accepter la réforme ? Certainement pas (la suite en cliquant sur le lien)

En savoir plus →

Roger-François Gauthier : Crise des programmes scolaires

"Rien ne permet d'être certain que l'école a raison d'enseigner ce qu'elle enseigne, en quoi elle ne croit plus toujours, en dehors de nourrir la machine des évaluations". Inspecteur général honoraire, professeur à l'université Paris Descartes, Roger-François Gauthier se libère avec ce livre alerte (Crises des programmes scolaires. Vers une école de la conscience. Berger Levrault) qui se lit comme un roman. Il pose de façon radicale la question des programmes. Plutôt que prolonger l'empilement des disciplines scolaires traditionnelles, il invite à réfléchir à ce que l'on veut vraiment transmettre aux jeunes d'aujourd'hui. Cela amène à s'interroger sur les valeurs que l'école doit enseigner, pas comme elle le fait aujourd'hui en cours, mais des valeurs qui doivent être au centre des programmes et les fonder. C'est à cette "école de la conscience", qui est aussi celle des curriculums, que RF Gauthier nous invite. Il s'en explique dans cet entretien stimulant qui rejoint à un certain nombre de nos analyses et de nos revendications nationales.

En savoir plus →

Gérald Bronner : « L’esprit critique peut s’enseigner et s’apprendre en tant que tel »

Dans un entretien au « Monde », le sociologue estime que l’esprit critique devrait être enseigné à l’école et à l’université, notamment pour empêcher « les épidémies de crédulité sur le Web ». A l’occasion des « Orsu Talks » de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV), qui se tiennent mercredi 12 juin dans l’amphithéâtre du Monde sur le thème « Soft skills, clés de la réussite étudiante ? », le sociologue Gérald Bronner, professeur à l’université Paris-Diderot et membre de l’Académie des technologies et de l’Académie nationale de médecine, évoque l’une des soft skills les plus utiles à ses yeux : l’esprit critique. Ses travaux portent notamment sur la sociologie des croyances collectives. Il est l’auteur de Déchéance de rationalité (Grasset 2019) et de La Dé­mocratie des crédules (PUF, 2013).

En savoir plus →

CFDT - RENDEZ-VOUS SALARIAL 2019 : LES REVENDICATIONS DE LA CFDT

Les années négatives pour le pouvoir d’achat dans la Fonction publique se suivent : gel de la valeur du point, rétablissement du jour de carence, augmentation de cotisation retraite, modalités de compensation de la hausse de la CSG dégressive de fait à compte du 1er janvier 2020, refus de la mise en œuvre de la prime exceptionnelle. Ce sont autant de signes du manque de reconnaissance des employeurs publics à l’égard des agents. La CFDT Fonctions publiques a demandé que le rendez-vous salarial 2019 (pour les mesures qui s’appliqueront à compter de 2020) se tienne au mois de juin, avant les arbitrages budgétaires, conformément aux annonces faites en février dernier. D’ores et déjà, la CFDT appelle le Gouvernement à construire et mettre en œuvre des mesures qui permettent une juste reconnaissance du travail, des compétences et de l’investissement professionnel de l’ensemble des agents publics. Donner à chacun le pouvoir de vivre, dans un cadre commun en protégeant notre avenir et celui des générations futures : c’est aussi le sens des propositions que nous portons. Par ailleurs, la CFDT sera vigilante sur l’équité entre les trois versants de la Fonction publique. Il est inadmissible que certains agents soient tenus à l’écart des résultats d’un rendez-vous salarial.

En savoir plus →