1D 67 Actu n°67 du 2 octobre 2018

Au sommaire

  1. Info de dernière minute: M. Launay n’est plus notre DASEN !
  2. La conférence de presse de rentrée du Sgen-CFDT
  3. Le Sgen-CFDT vous invite à témoigner au sujet des évaluations CP-CE1
  4. Dites-nous si les AVS notifiées sont dans vos classes
  5. Les indemnités de direction : quelques éclaircissements
  6. Avis DASEN : quels recours? Précision : les collègues au 8e échelon attendent toujours leur avis pour des raisons de « bug informatique »…
  7. L’école maternelle par ceux qui la font vivre
  8. Préparer sont départ à la retraite avec la CFDT
  9. Notre calendrier des RIS

Dernière minute

Un décret publié le 1er octobre annonce:

« Par décret du Président de la République en date du 1er octobre 2018, il est mis fin, dans l’intérêt du service, aux fonctions et au détachement de M. Luc LAUNAY, inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régional, dans l’emploi de directeur académique des services de l’éducation nationale du département du Bas-Rhin à compter du 1er octobre 2018. M. Luc LAUNAY est réintégré dans son corps d’origine. »

L’intérim sera assuré par M. Thierry Dickelé, adjoint au DASEN.

Conférence de presse : Le Sgen-CFDT dénonce une école « sous tension »

Nous vous retranscrivons ici l’article paru dans l’Alsace et les DNA:

« C’est la deuxième rentrée du ministre Blanquer, qui décide tout seul. Si on l’évalue, on ne peut pas dire que l’école se porte bien !, estime Laurent Gomez, secrétaire général du Sgen-CFDT Alsace. Il y a du sureffectif partout. » Pour le Sgen-CFDT d’ordinaire plus nuancé, « le service public ne fonctionne plus. »

« Seul point positif », le dédoublement des CP et CE1 de l’éducation prioritaire. Même si, observe Nicolas Nemett, les moyens matériels n’ont pas été multipliés d’autant dans les écoles.

Suppression annoncée de postes, fusion des académies, réforme de la voie professionnelle et du lycée général…. Le syndicat devine une cohérence globale et appréhende de voir « la situation se dégrader. On entre dans une période qui va mettre tout le monde sous tension, les élèves, les enseignants… Un système se met en place, c’est l’évaluation permanente.

C’est déjà le cas des enseignants du 1er degré en charge des tests en CP et CE1, selon Chloé Muller : « ils travaillent dans le flou » avec le sentiment « de ne pas pouvoir évaluer les difficultés des élèves, mais de participer à une étude à grande échelle. Et pour quelle finalité ? Il faudrait le dire franchement [lire aussi l’Alsace du 20 septembre et les DNA].

C’est également le flou dans les services administratifs amenés à s’interroger sur leur avenir en cas de fusion des académies, les premières propositions devant être faites pour le 1er janvier. « Quel est le gain pour le service public ?, questionne Véronique Dufrenoy. Il resterait des instances de proximité mais pas de décision. » Une enquête sera lancée auprès des personnels afin de savoir si des missions leur ont déjà été enlevées… « On veut qu’il y ait un réel dialogue »

Initialement intéressé par la réforme du baccalauréat, le Sgen-CFDT n’en attend désormais « pas grand chose », « On dit non, non et non ! On va transformer les filières en enseignements de spécialités. On va supprimer des postes. Nous sommes très inquiets.

Comme « rien n’est lancé », il demande la constitution d’un groupe de suivi de la carte de formation des lycées dans l’académie.
Enfin, au sein d’ « un système éducatif où tout est plein« , comment gérer des enfants nécessitant un suivi particulier, qu’ils soient en fauteuil, dyslexique, décrocheur ou dans une situation sociale délicate ? « Nous avons beaucoup de retours de collègues épuisés » notent Valérie Faurie et Nathalie Burgard, s’appuyant sur les résultats d’un sondage du Sgen.

Alors que les enseignants en difficulté auraient besoin d’une aide extérieure, les réseaux d’aide spécialisée sont souvent incomplets ou débordés, comme les psychologues scolaires et les délais d’entrée dans les classes des AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) sont « trop longs » . »Cela créé des tensions, on le signale à l’institution. »

Pour le Sgen-CFDT, d’ordinaire plus nuancé, « le service public ne fonctionne plus« .


Enquête évaluations CP-CE1 : le Sgen-CFDT vous propose de témoigner

enquête évaluations
Le Sgen-CFDT vous propose de faire le point sur les évaluations Blanquer en CP-CE1. Répondez à notre enquête sur les évaluations.
En savoir plus →

Enquête flash : AVS-AESH : Où en est-on?

Éducation prioritaire
Le Sgen-CFDT propose une enquête flash pour faire le point sur les élèves qui n'ont toujours pas obtenu d'AVS, malgré leur notification.
En savoir plus →

Directeurs : des précisions concernant vos indemnités

indemnités
A chaque rentrée, les directeurs constatent un retard de paiement de certaines indemnités. Cette année, l'impact est encore plus marqué. Lisez la suite...
En savoir plus →

Hors-Classe : comment déposer un recours contre l'avis de la rectrice ou de la DASEN ?

recours
Je ne suis pas satisfait de l'avis émis par la rectrice pour mon accès à la hors classe ? Quel recours déposer ? Comment le Sgen-CFDT Alsace peut m'aider ?
En savoir plus →

L'école maternelle par celles et ceux qui la font vivre

école maternelle
Le Sgen-CFDT est co-organisateur du Forum "L'école maternelle par celles et ceux qui la font vivre", le samedi 17 novembre 2018 de 9h à 17h, En savoir plus
En savoir plus →

Bientôt à la retraite ? Nous vous aidons à bien vous préparer

retraité
Bientôt à la retraite : participez à notre journée de formation pour vous y préparer.
En savoir plus →