L’Actu du Sgen-CFDT n°5 (second degré)


"Mon bureau numérique", où est le progrès ? - SGEN-CFDT Alsace

Que de problèmes sur "Mon Bureau Numérique" ! Dans l'académie de Strasbourg, le suivi des élèves par la vie scolaire, profs et parents est compliqué ! Dans l’académie de Strasbourg, depuis une dizaine d’année, les personnels ont donc dû s’adapter à trois outils différents. Lorsque enfin l’outil devenait performant et que tout le monde y était habitué, on leur a annoncé qu’il fallait en changer. D’abord en passant de Scolastance à Entea, puis de Entea à Mon Bureau Numérique…. A chaque fois, ce changement s’est opéré difficilement du fait d’un manque de continuité entre ces outils qui a provoqué l’exaspération de beaucoup. Pourquoi n’a-t-on pas consulté les personnels sur ce qu’ils voulaient à tout prix conserver de l’ancien outil ? Pourquoi le cahier des charges imposé lors de l’appel d’offres n’a-t-il pas prévu cette continuité en listant tous les services d’ENTEA qui donnaient entièrement satisfaction et qui étaient utilisés quotidiennement et efficacement par les personnels, les parents et les élèves ? Retrouvez dans notre article sur le site tous les problèmes posés par Mon Bureau Numérique, ce que les chefs d'établissements du Sgen-CFDT Alsace ont dit au conseil régional et à la rectrice et ce que nous revendiquons à court et long terme.

En savoir plus →

Tests de positionnement Seconde : tout ça pour ça ! - SGEN-CFDT Alsace

Après le fiasco des évaluations CP et CE1, voici celui des tests de positionnement en Seconde Générale (et bientôt au collège, les évaluations Sixième...). LES TESTS DE POSITIONNEMENT SONT EN COURS DE PASSATION DANS LES LYCÉES ET LA RESTITUTION NOUS LAISSE PANTOIS ! En ce début d’année, les professeurs et les élèves ont passé une partie de leur temps à passer des tests de positionnement, mobilisant les salles informatiques et les ordinateurs des établissements pendant plusieurs jours. Que d’énergie déployée, d’organisation, de salles, de surveillants, de consignes, d’informations aux familles pour un résultat si peu probant pour les équipes ! CES ÉVALUATIONS SONT AVANT TOUT DE LA COM À DESTINATION DES FAMILLES… L’ensemble est clairement à destination des familles : un beau bilan en couleurs, très encourageant et si on change beaucoup de lettres à « très encourageant » on trouve « mensonger ». Les résultats de français ne sont clairement pas en adéquation avec la perception que les collègues ont des élèves et de leurs difficultés en français ! Lorsque le regard professionnel de l’enseignant identifie des difficultés lourdes de compréhension et de rédaction, lorsqu’un élève est en cours de FLE ou suivi pour dyslexie et que le test de positionnement le déclare « satisfaisant », on peut se surprendre à penser qu’il y a quelque chose qui a échappé au code ! On peut d’ailleurs s’interroger sur la valeur d’un test de 2nde qui ne fait pas rédiger l’élève ! Le logiciel ne peut pas tout faire M. le ministre et là, en l’occurrence, il fait bien mal le travail de diagnostic ! On peut aussi se demander pourquoi faire passer des tests en Seconde alors que les professeurs de collège ont passé du temps l’an dernier à compléter le bilan du socle commun de compétences et ont donc déjà livré une analyse détaillée des acquis et non acquis des élèves… À quoi a donc servi leur travail ? Pourquoi encore une fois nier leur professionnalisme ?

En savoir plus →

Éducation nationale : grève le 12 novembre ! - SGEN-CFDT Alsace

Le Sgen-CFDT Alsace appelle tous ses adhérents et sympathisants à faire grève le lundi 12 novembre 2018 pour protester contre les suppressions de poste annoncées par Jean-Michel Blanquer. Les lieux de rassemblement dans l'Académie de Strasbourg seront communiqués bientôt. Vous trouverez sur notre site des tracts et des affiches à télécharger et à imprimer pour mobiliser vos collègues pour la grève du 12 novembre.

En savoir plus →

Journée d'échanges et de débats autour du métier de CPE

Le Sgen CFDT Alsace organise une journée destinée au CPE de l’académie  avec Jean Pierre COLONNA, secrétaire fédéral en charge des CPE le Vendredi 9 novembre 2018 à Colmar (Maison des syndicats, 13 rue Turenne) de 9h à 16h. - La journée s’articulera autour de 3 axes de travail : le CPE et les aspects juridiques du métier (temps de travail, temps de pause, gestion des AED…) - Reconnaissance du métier de CPE (PPCR, la place du CPE dans les différentes réformes, utilisation du nouvel environnement numérique de travail) - Travail collaboratif (professeurs, équipe de direction, service médico-social…) Nous laisserons un large temps aux échanges afin d’être au plus près de vos préoccupations. Cette journée est ouverte à toutes et à tous : adhérents comme non adhérents. Vous pouvez bénéficier d'un congé de formation syndicale pour justifier votre absence (voir sur notre site pour en savoir plus sur les démarches à effectuer).

En savoir plus →

Pour la réintégration des CPE dans le statut dérogatoire au statut général de la Fonction Publique - SGEN-CFDT Alsace

Lors du CTMEN du 16 mai 2018, toutes les organisations syndicales représentatives ont adopté un voeu de refus de l'évolution de la composition des CAP des CPE, et avaient émis un vote unanime contre le projet de texte. (Voir notre compte-rendu du CTMEN du 16 mai 2018) Le changement de composition a en fait permis de découvrir le fait que le Conseil d’État a modifié son interprétation de l’article 10 de la loi statutaire : pour les sages, les CPE ne font plus partie des corps dérogatoires au titre de l’article 10 de la loi statutaire, ce qui pourrait avoir d’autres conséquences que la modification de la composition des CAP. Nous contestons ce changement de doctrine.

En savoir plus →

Blanquer vire le DASEN du Bas-Rhin

Jean-Luc Launay a été démis de ses fonctions et réintégré dans son corps d'origine...

En savoir plus →

Macron change les règles de nomination des recteurs pour placer une camarade de l'ENA

JAUVERT CONFIDENTIEL. Le Conseil des ministres a adopté un texte permettant de bombarder une camarade de promotion de Macron à l'ENA à la tête de l'académie de Versailles.

En savoir plus →

Conseil Supérieur des Programmes (CSP) : la débandade - SGEN-CFDT Alsace

C'est la débandade au CSP (Conseil Supérieur des Programmes) : démissions, refus de siéger, la nouvelle présidence de Souad Ayada tourne au fiasco. Le Conseil Supérieur des programmes était une institution prometteuse créée par Vincent Peillon, sous la présidence de François Hollande. Il devait être indépendant, mais avec Blanquer, il ne l'est plus. Il devait être un lieu de débat, il ne l'est plus. Bref, c'est désormais une coquille vide...

En savoir plus →

Conflit de loyauté : si je travaille bien à l'école, vais-je trahir mes parents ?

Pour certains enfants, les cultures familiale et scolaire sont si différentes qu'elles peuvent conduire à un dilemme : l'enfant a l'impression de trahir les siens s'il s'approprie le savoir de l'école... Ce sera le sujet de notre colloque sur la pauvreté à l'école, en décembre prochain (voir sous ce lien)

En savoir plus →

Le fait du prince

Emmanuel Macron a une amie qui veut devenir rectrice, noble ambition... Malheureusement, celle-ci ne dispose pas de l'habilitation à diriger une recherche, ce qui est obligatoire selon la loi pour tout recteur (celui-ci est en effet le vice-chancelier des universités de son académie). Qu'à cela ne tienne, si la loi ne convient pas, il suffit de la changer, et vite fait ! Du coup, un décret a été présenté au conseil des ministres ce mercredi 3 octobre pour en finir avec cette loi inique et le tout a déjà été publié au Journal Officiel... Charline Avenel, la copine de Macron à l'ENA pourra donc devenir la rectrice de l'Académie de Versailles. Vous vouliez le "nouveau monde" ? Vous aurez le fait du prince...

En savoir plus →

Dans la presse : le dispositif «Devoirs faits» va-t-il enfin décoller à cette rentrée?

Selon le ministère de l’Education, en 2017-2018, seulement 20 % des collègiens ont profité de la mesure. Fort de ce constat, le ministre a fixé de nouveaux objectifs pour cette année : que devoirs faits soit proposé 4 heures minimum par semaine dans chaque collège et qu’un nombre croissant d’élèves soient incités à en bénéficier. Mais ces objectifs se heurtent à un manque de moyens humains pour assurer ces cessions d'aide aux devoirs et au fait que la mesure ne parvient pas à toucher la bonne cible.

En savoir plus →

Evaluations Blanquer : l'enfant chargé de chiffres :-(

Ce que ces évaluations semblent laisser prévoir, c’est qu’avec les meilleures intentions du monde, le petit sujet connaissant qui entre en classe aujourd’hui a toute chance d’être regardé par l’institution scolaire comme un « sujet neurocognitif » qui, plutôt qu’un apprentissage, subira un entraînement, sur le mode sportif de la recherche de performance. Ce qui serait une erreur, elle, grave, éthique, psychologique, pédagogique, épistémologique. Et qui laissera nombre d’enfants en chemin. Lors d’une rentrée rien n’est plus fécond que les découvertes progressives que font les enseignants de leurs élèves, de leurs rythmes de travail, de leurs spécificités qui apparaissent peu à peu ; rien n’est plus ‘normal’ pour le petit élève que le désir de grandir, d’apprendre, de découvrir des savoirs, désirs qui sont consubstantiels à sa condition d’écolier. Á ceci près que pour qu’ils perdurent à l’école, il faut que toute chose ait du sens ; ce que cette rentrée évaluatrice aura inutilement mis en danger. Par Stella Baruk, professeur de mathématiques

En savoir plus →

La MPM : des rencontres pour échanger, partager... et plus, si affinités (pédagogiques)

En cette rentrée de septembre 2018, la MPM entame sa 4e année d’existence, si l’on prend en compte la date de naissance de l’association, début octobre 2015. Mais si on prend en considération la manifestation d’ouverture, fin février 2016, elle est au beau milieu de sa 3e saison. Quoi qu’il en soit, la MPM est encore une jeune association qui, pour l’instant, à notre connaissance, n’a pas d’équivalent en France. En effet, quand on tape "Maison de la pédagogie" dans un moteur de recherches, on n’obtient que deux autres réponses. Ȧ La Ciotat, la Maison de la pédagogie est une antenne municipale, qui coordonne l’action éducative de toutes les structures qui interviennent dans le domaine péri-scolaire. Ȧ l’autre bout de la France, celle de Rennes s’intéresse uniquement à la pédagogie à l’université. La Maison de la Pédagogie de Mulhouse est indépendante et se veut aussi généraliste que possible. Et cela suffit pour justifier la présence de la majuscule à "Pédagogie". L’association est ouverte à tous les acteurs de l’éducation, de l’enseignement, de la formation, dans et hors l’École. Ȧ l’heure d’Internet, qui permet de répondre aux questions qu’on se pose en quelques secondes grâce à son smartphone, la MPM fait le pari des vertus irremplaçables de la rencontre pour échanger, partager, débattre, cheminer dans sa réflexion et ses pratiques. En septembre-octobre – et au-delà – ces rencontres sont organisées dans trois directions. Lundi 15 octobre : Les neurosciences au service de la pédagogie : mythe ou réalité ? Intervenante : Nicole BOUIN, auteure de l'ouvrage "Enseigner, apports des sciences cognitives" Mardi 13 novembre : Quand une équipe d'enseignants Freinet remet une école debout Intervenants : Y. REUTER, professeur émérite en Sciences de l'éducation à l'université de Lille et S. HANNEBIQUE, directeur du groupe scolaire Concorde à Mons-en-Baroeul (Nord) Mardi 4 décembre : Oui, nous avons transformé nos pratiques pédagogiques au lycée Intervenants : des membres d'une équipe du lycée Koeberlé à Sélestat

En savoir plus →

CFDT - Les retraités se mobilisent le 4 octobre pour le pouvoir d’achat

« C’est une rupture des engagements entre les citoyens et l’État et une remise en cause du contrat de travail, qui repose sur un système contributif et solidaire. » Dominique Fabre dit ainsi l’exaspération des retraités. Et la secrétaire générale de la CFDT-Retraités de poursuivre : « La sous-indexation des pensions, ça ne passe pas ! » 

En savoir plus →