Lycée GT : carte des spécialités et des options dans l’académie de Strasbourg

La carte des spécialités et des options dans l'académie de Strasbourg a été révisée pour la rentrée 2020, avec notamment la prévision des options de terminale. Certains choix paraissent raisonnables . Mais l'inquiétude sur les moyens reste entière.

En terminale à la rentrée 2020, des maths partout et du droit un peu partout

carte des spécialités

Après la carte des spécialités et des options en première, l’implantation des options de terminale à la rentrée 2020 était le sujet principal du groupe de travail du 10 janvier 2020, auquel le Sgen-CFDT a activement participé. Le rectorat a prévu l’implantation des deux options de terminale maths complémentaires et maths expertes dans tous les lycées de l’académie (sauf Cassin qui n’aura pas encore de terminale générale). C’est une bonne nouvelle, qui évite le risque d’augmenter la ségrégation sociale d’un lycée à l’autre.

En ce qui concerne l’autre option, droit et grands enjeux du monde contemporain, elle est prévue aux lycées Maurois de Bischwiller, de Bouxwiller, Schuman de Haguenau, Le Corbusier d’Illkirch, H. Meck de Molsheim, Freppel d’Obernai, Imbert de Sarre-Union, Leclerc de Saverne, Koeberlé de Sélestat, Rudloff, J. Monnet, Pontonniers et M. Curie à Strasbourg, Henner d’Altkirch, Bartholdi de Colmar, Kastler de Guebwiller, Schweitzer de Mulhouse, Ribeauvillé, Zurcher de Wittelsheim. Ces ouvertures sont prévues sous réserve de disposer des enseignants compétents.

Mais avec quels moyens ? Halte à la casse sociale !

Comme pour la rentrée 2019, la question qui fâche, et que le Sgen-CFDT n’a pas manqué de soulever, est celle des moyens. Il faut rappeler que ces options seront à financer sur les marges des DHG. Or, tous les lycées de l’académie ont connu une cure d’amaigrissement à la rentrée 2019. Dans beaucoup de lycées, stagiaires et TZR ont presque disparu. On peut craindre pour la rentrée 2020 la multiplication des compléments de service à donner dans d’autres établissements, voire des suppressions de poste. Nous restons vigilants dans les mois à venir.

Et les moyens pour financer la nécessaire remise à niveau en maths ? Rien à l’horizon … Inacceptable !

Le Sgen-CFDT a aussi réclamé les moyens nécessaires pour la remise en niveau pour les élèves de première qui ne suivent pas la spécialité maths et qui voudraient prendre l’option maths complémentaires en terminale. Remise à niveau promise dans les brochures ministérielles.  Pourtant, le rectorat ne semble pas disposer de moyens supplémentaires, si ce n’est des cours en ligne. C’est évidemment insuffisant pour que les élèves puissent progresser. Pour le Sgen-CFDT c’est inacceptable.

A la rentrée 2019, la carte des spécialités et des options offertes dans les lycées GT et polyvalents de l’académie de Strasbourg

A la rentrée 2019, la carte des enseignements de spécialité et des options dans les lycées est la suivante.

Voir la carte des spécialités et des options pour les lycées du Bas-Rhin

Voir la carte des spécialités et des options pour les lycées du Haut-Rhin

La plupart des lycées offrent les 7 spécialités « standard »

La plupart des lycées offrent en première et offriront donc en terminale les 7 enseignements de spécialité dits « standards ». Seuls quelques uns d’entre eux (Heinrich-Nessel à Haguenau, Le Corbusier à Illkirch, Marchal à Molsheim, Rostand et Couffignal à Strasbourg) n’assureront pas ces 7 enseignements, pour des raisons tenant à l’identité de l’établissement.

Rappelons que pour préparer l’implantation des enseignements de spécialité à la rentrée 2019, la concertation dans les lycées avait été organisée de manière inégale suivant les établissements (voir à ce sujet les résultats de notre enquête). Les militants du Sgen-CFDT Alsace avaient participé activement aux discussions et avaient permis aux élus de bénéficier d’informations de première main.

Des discussions sur les 4 autres spécialités

On se souvient que, pour la rentrée 2019, l’implantation des quatre autres enseignements de spécialité avaient donné lieu à beaucoup de discussions. Certains établissements s’étaient vu refuser l’enseignement NSI. Toutefois, cette décision a été revue pour les lycées Schwilgué de Sélestat et Marie-Curie à Strasbourg, qui offrent effectivement cette spécialité à la rentrée 2019. Au total, enseignements de spécialité et options correspondent le plus souvent à l’identité de l’établissement.

Dans toute l’académie, 65 élèves seulement en spécialité allemand

Attention, ce n’est pas parce que la carte des spécialités prévoit qu’un lycée ouvre un enseignement de spécialité ou une option que dans les faits cet enseignement est donné. Il faut bien sûr qu’un nombre d’élèves suffisant (combien ? il n’y a pas de limite fixe, cela dépend de la situation géographique du lycée) le demande. Ainsi, la spécialité LLCE allemand n’a finalement été ouverte que dans très peu de lycées. Dans toute l’académie, seuls 65 élèves suivent la spécialité LLCE allemand, alors qu’ils sont 1900 dans la spécialité LLCE anglais. Il est clair que les Abibac font de l’ombre à cette spécialité LLCE allemand.

De même, quatre lycées s’étaient vus refuser l’enseignement de spécialité LLCA. Mais 29 lycées proposent l’option latin ou grec.  La spécialité LLCA n’a pas été ouverte partout où c’était possible, les élèves se rabattant sur l’option.

Par ailleurs, le rectorat a confirmé qu’il est trop tôt pour juger de l’application dans l’académie de Strasbourg des propositions ministérielles d’aménagement de certaines spécialités (maths, langues…). Le ministre vient juste d’écrire à ce propos au comité de suivi national. Affaire à suivre, donc.

Pour la rentrée 2020, quels changements dans la carte des spécialités en première ?

Le rectorat prévoit quelques modifications à la rentrée 2020 par rapport à la carte arrêtée l’an passé : l’ouverture de la spécialité LLCE espagnol dans quelques lycées : H. Meck à Molsheim (moyennant une fermeture de cette spécialité à Marchal Molsheim) et Pasteur à Strasbourg. L’ouverture de la spécialité anglais au lycée Le Corbusier d’Illkirch, de la spécialité latin au lycée Kastler de Guebwiller, de la spécialité SVT au lycée Marchal de Molsheim, de la spécialité éducation musicale au lycée de Wissembourg. Le lycée Cassin de Strasbourg ouvre une première générale à la rentrée 2020, et ouvre donc cinq enseignements de spécialité : HLP, LLCE anglais, HGGSP, SES et maths.

Le rectorat a refusé des ouvertures d »enseignements de spécialité ou d’options demandées par certains lycées. Le Sgen-CFDT n’a pas manqué d’intervenir pour obtenir des éclaircissements ou pour contester ces décisions. Certaines seront peut-être revues.

Quelles nouvelles options de première pour la rentrée 2020 ?

Elles sont peu nombreuses. Le lycée Rudloff de Strasbourg ouvre l’option latin tandis qu’à Guebwiller l’option biotechnologie passe du lycée Deck au lycée Kastler.

Pour la rentrée 2019, nos élus avaient déjà pointé les choix contestables…

Le Sgen-CFDT Alsace était intervenu à de nombreuses reprises pour appuyer les demandes d’établissements. Au-delà et surtout, nous avions défendu l’équilibre de la carte à l’échelle académique. En effet, certains choix paraissaient peu judicieux. On peut citer en vrac : l’absence d’enseignement de spécialité « langue et culture de l’Antiquité » dans la ville de Colmar, le peu de variété dans l’offre d’enseignements de spécialités dans les villes moyennes (Barr, Erstein, Bischwiller, Bouxwiller, Thann …), l’hyper-centralité des enseignements de spécialité artistiques dans la ville de Strasbourg.

 

Aller plus loin sur la réforme du lycée GT

Réforme du bac et du lycée : il faut reporter pour négocier