L'Actu du Sgen-CFDT Alsace avec le partenariat du CME

Le Sgen-CFDT Alsace vous présente son plan de formation syndicale à destination de toutes et tous

Vous trouverez ci-dessous les lettres d’information que nous envoyons régulièrement aux collègues et dans les établissements.

 

réforme du lycée

Avec les premiers arbitrages du ministre Jean-Michel Blanquer et la parution des premiers décrets et arrêtés, la réforme du bac et celle du lycée prennent forme.  Et ces réformes ne vont pas du tout dans le sens revendiqué par le Sgen-CFDT qui devient de plus en plus inquiet à mesure qu’on prend connaissances des décisions ministérielles… Ce dossier qui sera régulièrement remis à jour fait le point sur tout ce que l’on sait sur le nouveau lycée et le nouveau bac 2021. Nous vous proposons également des ressources pour informer vos collègues.

Vous souhaitez d’ailleurs peut-être que des militants du Sgen-CFDT Alsace experts de la question se déplacent dans votre établissement pour expliquer et débattre de cette réforme avec vos collègues ? Dans ce cas, contactez-nous et nous viendront animer une heure d’information syndicale sur le sujet.

mutations intra-académiques

Tous les ans, le Sgen-CFDT et ses militants assistent des milliers de personnes pour leur mutation et leur nouvelle affectation.

Les femmes et les hommes du Sgen-CFDT ont très certainement déjà rencontré une situation semblable à la vôtre. Grâce à leur expérience, ils pourront vous écouter, vous comprendre, et surtout, vous aider à faciliter votre mutation et/ou votre affectation.

Vous trouverez ci-dessous les lettres d’information que nous envoyons régulièrement aux collègues et dans les établissements.

 

La fiche Avenir est un outil de liaison entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur. Elle répertorie les éléments nécessaires à l’enseignement supérieur pour proposer une inscription au futur bachelier ainsi qu’un parcours adapté à ses besoins.

Les lycées sont les oubliés de la refondation de l’Ecole engagée pendant le quinquennat du président Hollande. Les dernières réformes (2009 pour le lycée professionnel, 2010 pour le LEGT)  n’ont pas réussi à atteindre réellement les objectifs affichés de rééquilibrage des séries, de préparation au post-bac et de diversification des parcours. Une hiérarchie perdure dans les faits entre les différentes voies, certains élèves subissent leur orientation puis leur affectation et, si le décrochage est en baisse, c’est à cause de dispositifs de « raccrochage » plutôt que grâce à de meilleures pratiques en classe.

Pour le Sgen-CFDT ouvrir ce chantier est donc positif, car la situation actuelle doit et peut être améliorée.  Pour le Sgen-CFDT, l’objectif principal de la réforme du baccalauréat doit être  de lui redonner sa place charnière dans le continuum bac-3/bac+3 : premier diplôme de l’enseignement supérieur et certification de la scolarité en lycée.

Cette transformation du baccalauréat permettra alors de changer le lycée en amont de façon positive si, et seulement si, il évolue vers :

  • un lycée plus juste socialement
  • un lycée qui permet un parcours bac -3 bac +3 développant l’émancipation,
  • un lycée dans lequel les personnels ont le pouvoir d’agir sur leur travail.

C’est dans cet esprit que le Sgen-CFDT a porté ses propositions dans la commission Mathiot. Une fois le rapport de synthèse établi (date prévue de publication : fin janvier 2018), encore faudrait-il se donner le temps des concertations, confrontations de point de vue, avant les arbitrages politiques. Le Sgen-CFDT portera alors un jugement sur la réforme. Or le calendrier contraint annoncé par le ministre Blanquer porte déjà en soi la quasi certitude de l’échec d’une mise en oeuvre satisfaisante, comme si finalement ce sujet n’était que technique et budgétaire.

Les questions de santé, de sécurité et de conditions de travail sont évidemment centrales dans toutes les interventions du sgen Alsace. Il existe néanmoins des instances privilégiées pour pouvoir s’y consacrer : les CHSCT.

Les Comités d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ont pour mission : d’alerter l’employeur (responsable pénalement de la santé mentale et physique de ses agents) des risques encourus par ses employés, de proposer des mesures de prévention, de proposer des améliorations des conditions de travail, de l’accompagner dans sa mission d’amélioration de la qualité de vie au travail…

Trois CHSCT scolaires en Alsace : les CHSCTD-67 et CHSCTD-68 compétents pour les personnels qui exercent dans le Bas-Rhin ou dans le Haut-Rhin ; le CHSCTA compétent pour des problématiques qui concernent les personnels dans toute l’Académie.

La réunion du comité plénier du dialogue social européen sectoriel de l’éducation du 23 novembre a notamment mis une nouvelle fois en évidence que le problème de l’attractivité du métier enseignant était une question qui préoccupe non seulement la France mais aussi tous les pays de l’Union européenne. Un défi majeur pour le dialogue social doit bien être de « remédier aux pénuries de recrutement dans l’éducation en transformant la profession d’enseignant sur une base de professionnalisme, d’aspiration, de travail d’équipe, et d’opportunités de carrière », pour reprendre les propos du Comité Syndical Européen de l’Éducation (CSEE).