Une page se tourne. Privilégiée budgétairement depuis 2012, l’Education Nationale ne le sera plus sous le gouvernement d’Edouard Philippe. Dans son discours de politique générale, le 4 juillet, le Premier Ministre a en effet tiré un trait sur les rallonges budgétaires accordées ces dernières années.

Reçu en audience à l’ESPE de Strasbourg, le Sgen-CFDT Alsace a alerté ses dirigeants sur le contenu d’une formation initiale des stagiaires trop peu didactique, un accompagnement insuffisant, et une charge de travail trop déséquilibrée sur l’année.

Sécurité et gestion de crise. Une instruction publiée au BOEN le 13 avril 2017 demande aux directeurs d’école et chefs d’établissement de mettre en place un second plan particulier de mise en sûreté (PPMS) « Attentat intrusion », distinct du PPMS « Risques majeurs » en vigueur depuis 2002.

où contrairement à ses engagements passés, Jean-Michel Blanquer gouverne selon une logique verticale inefficace et hors-sol

Félicitations, vous entrez dans le métier et le Sgen-CFDT Alsace est là pour vous accompagner.

N’hésitez pas à prendre un premier contact, nous posez vos premières questions lors de votre rentrée fin août aux Tanzmatten de Sélestat.

Lycée 4.0

Dès la rentrée, 13 lycées alsaciens feront partie des 50 lycées du Grand Est à abandonner les manuels scolaires papiers au profit des manuels et ressources numériques. Concrètement, les élèves, de la 2nde à la Terminale, devront dorénavant avoir dans leur sac un terminal numérique (tablette ou ordi)

mutations intra-académiques

Le Sgen-CFDT vous donne les résultats des mutations dans l’académie de Strasbourg à l’issue des commissions d’affectation du mouvement intra-académique.

blanquer

Le nouveau ministre de l’Education Nationale multiple les annonces visant à détricoter les réformes engagées sous le précédent quinquennat, cela dans la précipitation, sans qu’aucune évaluation n’ait été fait et alors que la préparation de la rentrée 2017 est quasiment terminée…

Le baccalauréat ne remplit plus sa fonction de préparation aux études supérieures. Il demeure cependant un rituel auquel beaucoup restent attachés mais qui détourne le lycée de ses vraies missions : développer les compétences des élèves et les guider vers l’autonomie.