1D 67 Actu n°95 du 3 juillet 2019

Quand le soleil est trop fort, notre hiérarchie sort le parasol

L’épisode caniculaire et sa gestion sont révélateurs de l’organisation verticale du 1er degré au sein de l’Éducation nationale : de la façon dont les décisions sont prises – ou plutôt : dont les décisions ne sont plus prises.

Dans le 2nd degré, les chefs d’établissements, acteurs au plus proche du terrain, ont pu décider de la fermeture de leurs établissements si la situation l’exigeait. Ce qui est possible dans le 2nd degré est-il impossible dans le 1er degré? Il semblerait bien que oui.

Dans le 1er degré, les directrices et les directeurs, les enseignantes et les enseignants ont souvent dû attendre 3 jours (ou attendent encore…) les consignes officielles de leurs IEN, des mairies et surtout de l’IA.

Et quand des consignes officielles sont données, elles ne correspondent pas aux besoins du terrain! Comment pourrions nous nous satisfaire d’une simple recommandation de bienveillance concernant les absences de nos élèves et d’un rappel des recommandations ministérielles!

Sur le terrain, les directrices et les directeurs constatent et remontent les informations préoccupantes : températures dans les salles, enfants et personnels en souffrance, insécurité et risques. Quelles décisions ont alors été prises par notre hiérarchie qui a, seule, le pouvoir de décision? Aucune ! Des consignes officieuses, des conseils relevant du bon sens et puis… « débrouillez-vous et prenez vos responsabilités sur le terrain! » Par ces périodes de forte chaleur, se mouiller un peu aurait pu faire du bien…

Dans un ministère où l’injonction permanente est devenu le mode de gouvernance, il est presque amusant qu’en situation de crise nous redevenions capables, aux yeux de notre « grand-ministre-communicant » et de notre hiérarchie, de prendre des initiatives et des décisions.

Le Sgen-CFDT milite depuis longtemps pour la création d’un établissement du 1er degré et d’un statut pour les directrices et directeurs avec une capacité de répondre et de décider au plus près du terrain.2019 SSR 67

Maintenant, à notre tour d’ouvrir le parasol… pour passer un bel été !

Le Sgen-CFDT Alsace vous souhaite à toutes et tous de très belles vacances… largement méritées !

Au sommaire

  1. Mouvement 2019 : lisez le bilan provisoire de la phase manuelle
  2. Colloque 2020 :Le sgen-CFDT Alsace vous invite à notre colloque les 9 et 10 janvier – Apprendre par la coopération, avec l’intervention de Sylvain Connac. Inscrivez-vous dès maintenant, le nombre de places est limité !!
  3. Canicule : L’analyse du Sgen-CFDT Alsace sur cet épisode brûlant…
  4. Demandes de départ à la retraite : les informations du Sgen-CFDT Alsace
  5. Les conditions de travail des CPC : Le Sgen reçu, avec les représentants du personnel, en audience par la DASEN.

Les dates à retenir

 


PE 67 : Premier bilan du Mouvement 2019 - SGEN-CFDT Alsace

Après la phase informatisée, la phase manuelle du 2 juillet a permis d'affecter un certain nombre de collègues. Lisez nos informations.

En savoir plus →

Apprendre par la coopération - Colloque du Sgen-CFDT Alsace - SGEN-CFDT Alsace

Les 9 et 10 janvier la Sgen-CFDT organise un colloque qui accueille Sylvain Connac. Inscrivez-vous vite : les places sont limitées !

En savoir plus →

Tout savoir sur les démarches pour partir à la retraite - SGEN-CFDT Alsace

Le Sgen-CFDT Alsace vous donne toutes les informations utiles pour préparer votre retraite. Découvrez nos formations et nos conseils...

En savoir plus →

CPC 67 : la question des conditions de travail - SGEN-CFDT Alsace

Le lundi 2 juillet, Le Sgen-CFDT Alsace a été reçu en audience par la Directrice académique, avec d'autres Organisations syndicales, pour évoquer la détérioration des conditions de travail des CPC et le manque de reconnaissance de leur travail. Lisez notre compte-rendu...

En savoir plus →