L’Actu du Sgen-CFDT Alsace n°6


Obtenez un jour de congé pour assister à notre colloque - La Pauvreté : quel impact sur la scolarité? - SGEN-CFDT Alsace

Le Sgen-CFDT Alsace vous convie à un colloque le 3 décembre 2018 à Strasbourg et le 4 décembre à Mulhouse. L'intervention porte sur la pauvreté dans le milieu scolaire. Marie-Aleth Grard, vice-présidente d'ATD Quart Monde et Catherine Nave-Bekhti SG des Sgen-CFDT nous proposeront leur analyse . Si vous voulez bénéficier d'un congé de formation syndicale (de droit) pour être libéré de vos heures de cours, il faut le demander un mois avant, soit dès maintenant, car nous rentrons de vacances de la Toussaint le 5 novembre. Toutes les infos sont sur notre site.

En savoir plus →

Réforme du lycée général : une confirmation sur les spécialités, trop d'incertitudes sur les moyens - SGEN-CFDT Alsace

Les élèves accompagnés de leurs enseignants et des équipes éducatives pourront créer de nouvelles combinaisons qui serviront davantage leur parcours. On devrait ainsi éviter la reconstitution de filières sélectives sur le mode de ce qui existe aujourd’hui avec une filière scientifique élitiste et une filière littéraire dénigrée. C’est une bonne chose pour le Sgen-CFDT Alsace à deux conditions essentielles : 1. Il faut que le ministère fasse appliquer cette directive partout par les recteurs 2. Il faut que les établissements disposent de suffisamment de moyens pour faire fonctionner les groupes ! La rectrice de l’académie de Strasbourg doit nous rassurer sur ce point ! Notre très grande inquiétude porte sur les moyens ! Y aura-t-il des seuils minimums dans les groupes ? Le ministère répond que les effectifs dans les groupes (spécialités, options classe Euro…) relèvent de l’autonomie et du pilotage des établissements. Des moyens peuvent être fléchés par les académies dans le cadre de l’autonomie de gestion de leur dotation complémentaire. Pour le Sgen-CFDT, les réponses du ministère ne sont pas satisfaisantes et ne mettent pas les personnels de direction dans les conditions nécessaires pour imaginer la réforme dans les lycées. Comment imaginer pouvoir faire réussir cette réforme en annonçant dans le même temps des suppressions de postes !

En savoir plus →

Réforme du baccalauréat et du lycée : les préoccupations des chefs d'établissement - SGEN-CFDT Alsace

Le Sgen-CFDT s’est opposé à la réforme du baccalauréat et du lycée que vous avez décidée de mettre en œuvre en vous éloignant des préconisations du rapport Mathiot. Le rapport Mathiot ouvrait des perspectives qui nous semblaient intéressantes en termes de construction de parcours des élèves, d’organisation de la scolarité, de préparation à l’enseignement supérieur et, de simplification de l’examen. La réforme du baccalauréat, nous l’avons souligné, va complexifier l’examen au lieu de le simplifier et va alourdir considérablement les tâches des personnels de direction. Concernant la réforme du lycée, les personnels de direction sont confrontés à une réforme qui semble improvisée et qui ne permet pas de donner, d’une part aux élèves et à leurs familles une information cohérente et, d’autre part, aux équipes des lycées les éléments qui leur permettraient de la mettre en œuvre. Les personnels de direction restent opposés à une réforme du lycée qui ne modifie pas en profondeur l’organisation et le fonctionnement du lycée. Les inégalités scolaires dont une grande partie est déterminée par l’origine sociale des élèves ne seront pas remises en cause et la hiérarchie entre la voie générale et la voie technologique est confortée et renforcée.

En savoir plus →

Nouveaux programmes de lycée GT (projet) - SGEN-CFDT Alsace

Le Sgen-CFDT Alsace mettra à jour cette page régulièrement avec les liens vers les (projets de) nouveaux programmes de lycée général et technologique.

En savoir plus →

Histoire au lycée : opacité, régression et ennui profond au programme - Libération

Le Conseil supérieur des programmes a élaboré sans concertation de nouveaux programmes à  l'attention des professeurs et des lycéens. Ils s'appuient sur une vision rétrograde de l'histoire sans intégrer celle de l'immigration ni celle des femmes.

En savoir plus →

Valoriser le réseau des CIO : un combat majeur de la rentrée 2018 - SGEN-CFDT Alsace

La loi du 5 septembre 2018 acte le transfert des Dronisep aux régions et ne garantit qu'un CIO département. Le ministère choisit d'ignorer la réalité des CIO . Le Sgen-CFDT Alsace s'engage à lutter pour qu'un vrai service public d'orientation subsiste dans l'académie de Strasbourg. Le Sgen-CFDT s’engage à promouvoir les Centres d’Information et d’Orientation du XXIe siècle : Pour renforcer le service public d’orientation de l’Éducation nationale gratuit et de proximité, Pour demander une autre évaluation de l’activité des CIO que le seul nombre de consultants, Pour obtenir du Ministère et des rectorats une vraie communication sur l’activité des CIO auprès du grand public et des partenaires, Pour participer aux groupes de travail académiques en refusant la remise en cause des missions des CIO. Le Ministère de l’Éducation nationale laisse la main aux rectorats pour organiser avec leurs régions la carte des CIO et le transfert des Dronisep. Pour le Sgen-CFDT : Le diagnostic doit être partagé, les besoins des publics et l’avis des personnels pris en compte. Les évolutions doivent respecter les valeurs de service public et répondre aux exigences déontologiques des personnels.

En savoir plus →

Corps unique des Psy-EN : les promesses ne sont pas tenues - SGEN-CFDT Alsace

Le Sgen-CFDT a critiqué la mise en oeuvre précipitée du corps unique des Psy-EN : trop de questions n'étaient pas traitées et trop de conséquences pas anticipées. Ce sont les personnels qui au final en ont fait les frais.

En savoir plus →

Comment Blanquer enterre l'évaluation indépendante de l'Ecole

L'évaluation de l'Ecole doit-elle être faite par le ministre de l'Education nationale ou doit-elle être indépendante ? Doit-elle être au service des parents et des enseignants ou doit-elle répondre aux commandes du cabinet ministériel ? Ces questions se posent avec le projet de loi "pour une école de la confiance" qui vient d'être transmis aux syndicats. Très attaché à l'évaluation, au point de multiplier les niveaux des évaluations nationales à cette rentrée, JM Blanquer semble surtout avoir peur que l'évaluation lui échappe. Le nouveau projet de loi "pour une école de la confiance" ne se borne pas à supprimer le Cnesco. Il le remplace par une structure qui non seulement sera dirigée par un conseil à sa botte mais aussi qui n'aura plus aucune autonomie dans ses recherches et ne pourra plus rendre aux enseignants les services que le Cnesco a rendu depuis 2013.

En savoir plus →

L'Éducation nationale est-elle gouvernée par des despotes? | Slate.fr

Démissions en cascade au CSP, détricotage des réformes, revirements inattendus: des voix de plus en plus nombreuses dénoncent l'absence de débat sur les réformes éducatives. Par Louise Tourret, une journaliste qui pour une fois s'y connaît en matière d'Education Nationale...

En savoir plus →

Rue de Grenelle, les signes d’une gouvernance dirigiste et autoritaire s’accumulent | L’instit’humeurs | Francetv info

Cette semaine, on a appris une nouvelle démission du Conseil supérieur des programmes, la troisième en quelques mois. La série interpelle, comme questionnent les propos de la démissionnaire, M-A Grard, estimant que le CSP « est devenu un lieu où on enregistre les textes proposés mais où il est impossible d’avoir des discussions. Or la richesse du CSP était dans ses débats ». Cela commence à ressembler à un refrain : discussion impossible, absence de concertation, décisions venues d’en haut, décrets directifs, corps intermédiaires court-circuités, la gouvernance actuelle de l’Education nationale accumule les signes d’un dirigisme autoritaire. Retour sur les épisodes précédents.

En savoir plus →

Zemmour, Meirieu et la  »modernité » – Le blog de Claude Lelievre

Zemmour a dévoilé sans le savoir ce qui était en jeu dans dans sa critique au vitriol de « La Riposte », le dernier ouvrage de Philippe Meirieu: la »modernité ». Par delà le caractère ignoble de certaines de ses affirmations (contre-vérités péremptoires ou approximations pernicieuses à propos de la personne même de Philippe Meirieu et de son parcours) que l’on est tenté de traiter purement et simplement par le mépris, Eric Zemmour a montré que son opposition violente reposait sur un contresens historique et surtout allait à contre-sens de la »modernité ». Et là , cela vaut le coup de s’y arrêter quelque temps. Dans son article paru dans le » Figaro » du 27 septembre dernier, Eric Zemmour n’est pas remonté assez loin dans le temps pour saisir les racines historiques du »pédagogisme » et de »son pape », Philippe Meirieu. Et pourtant ce n’est pas faute de lui avoir consacré le coeur de son article: « Mai 68 n’est pas à l’origine du pédagogisme mais son triomphe […] Le pédagogisme est, comme toute idéologie, dépendant des conditions historiques de sa naissance, en l’occurrence les années 1920, après la première Guerre mondiale: le pédagogisme sera donc pacifiste, humaniste, internationaliste, socialiste […]. Comme par hasard la mutation antiautoritaire date des années 1920, années des méthodes éducatives nouvelles chères aux pédagogistes à la Meirieu » Voire! Remontons encore plus loin dans le passé, au moment où les Républicains prennnent en main la troisième République et instituent l’Ecole républicaine et laïque (avec ses deux figures emblématiques: Jules Ferry et Ferdinand Buisson, le dirigeant de l’enseignement primaire pendant 17 ans choisi par Ferry).

En savoir plus →

Les profs, moins absents que la moyenne des salariés | L’instit’humeurs | Francetv info

Un article du Figaro.fr, il y a quelques jours, m’a interpellé : « Absentéisme dans la fonction publique, qui remporte la palme ? ». Le site, qui voulait faire suite à sa série d’article sur les absences de profs non remplacées en Seine Saint-Denis (un vrai sujet, alarmant), souhaitait manifestement dégoter les chiffres officiels de l’absentéisme enseignant. En cherchant un peu, la journaliste a pu découvrir que les enseignants sont moins absents que la moyenne des fonctionnaires. En allant chercher un peu plus loin, elle aurait trouvé que les enseignants sont également moins absents que la moyenne des employés français, tous secteurs confondus. Voilà le mythe des profs champions de l’absentéisme bon à jeter à la poubelle…

En savoir plus →

CFDT - [Vidéo] Réforme des retraites : La concertation à mi-parcours

Six mois après le début des discussions, le gouvernement organise un premier bilan d’étape avec les cinq organisations syndicales représentatives. Si le calendrier initial s’est détendu, la réforme est toujours annoncée pour 2019 La réforme des retraites va-t-elle connaître un coup d’accélérateur ? Le gouvernement semble, en tout cas, vouloir médiatiser un peu plus ce dossier sensible pour en faire un marqueur politique. Le Premier ministre devrait prendre la parole le 10 octobre à l’issue d’une réunion d’étape de la concertation réunissant pour la première fois les cinq organisations syndicales représentatives. Preuve en est, le haut-commissaire chargé de la réforme, Jean-Paul Delevoye, a personnellement animé les premiers ateliers participatifs qui doivent se multiplier dans les territoires au cours des prochains mois.

En savoir plus →

CFDT - Kit "Retraites" : des outils pour bien mener le débat

Téléchargez une série d'outils pour vous approprier les enjeux de la réforme des retraites annoncée par le gouvernement, pour connaître les revendications de la CFDT et débattre sur tous les sujets relatifs aux retraites : - un glossaire qui explique les termes et acronymes liés aux retraites - un quizz pour tester vos connaissances - un Vrai Faux pour mettre un terme à la cacophonie - et à venir des fiches thématiques

En savoir plus →