Rendez-vous de carrière 2018-2019 : quel bilan et quels critères dans l’Académie de Strasbourg ?

Lors de la CAPA du lundi 13 janvier, les commissaires paritaires dont les 5 élus du Sgen-CFDT ont examiné les dossiers des 13 enseignant.e.s qui contestaient l' appréciation finale de leur valeur professionnelle. Une nouvelle foi, le dialogue social est remis à plus tard... aux calendes grecques ?

dialogue socialLire notre déclaration liminaire

Combien de recours dans l’académie de Strasbourg ?

Le nombre de recours a été beaucoup plus important pour la 2ème année d’application des accords PPCR et donc de la tenue des rendez-vous de carrière (voir tableau), sans doute car les collègues étaient mieux informés sur leurs droits et ont été davantage incités par les organisations syndicales à déposer ces recours. Les plupart de ces recours  en CAPA ont eu lieu pour le passage au 9e échelon, qui est l’avis le plus important puisqu’il accélère ou ralentit le passage à la hors-classe. Seulement

Quelle part des recours obtiennent satisfaction ?2018-20192019-2020
Nombre de recours gracieux1242
Nombre de recours gracieux acceptés par l’administration2 (17%)10 (24%)
Nombre de recours en CAPA213
Nombre de recours en CAPA acceptés par l’administration0 (0%)2 (15%)
Total recours acceptés2 (17%)12 (28.5%)

 

Sur quels échelons portent les recours en CAPA ?2018-2019
Nombre total de recours en CAPA13
Pour le passage au 6e échelon2
Pour le passage au 8e échelon0
Pour le passage au 9e échelon11

Toutes les matières ne sont pas représentées, et certaines sont sur-représentées, notamment les mathématiques et les Sciences Physiques.

Quelle est la matière des professeurs qui font un recours ?2018-2019
Mathématiques4
Sciences Physiques3
Anglais2
Lettres modernes2
Allemand2
Hôtellerie option culinaire1
Documentation1
CAPA recours
Nos élu.e.s au travail en CAPA recours – certifiés

Une administration rigide qui refuse le dialogue social

Les organisations syndicales ont fait feu de tout bois pour défendre les collègues qui se sentaient injustement évalués par l’administration. Malgré tous nos arguments, celle-ci n’a pas fléchi pour les 10 premiers dossiers. Seuls les deux derniers (indéfendables puisqu’ils avaient été évalués comme « satisfaisant » alors que toutes les croix étaient dans la colonne « très satisfaisant » ou « excellent ») ont donné lieu à une révision de l’avis.

Lors du vote consultatif, global, les représentants du personnels ont voté à l’unanimité contre les décisions de l’administration. Le refus clair et définitif des inspecteurs de revoir leur copie pose problème. De  très nombreux éléments allaient en effet dans le sens d’une revalorisation de l’appréciation finale de plusieurs collègues. Nous en avons donc dit à Monsieur le doyen, comme l’an dernière, que « l’administration ne pratiquait pas le dialogue social, mais un dialogue de sourds. » et qu’elle donnait l’impression de se croire parfaite dans ses choix, sans aucune volonté de prendre en compte ce que disent les représentants des personnels. Il était clair pour nous que tout avait été décidé à l’avance, y compris les 2 recours finalement acceptés.

Pour ce qui est des recours gracieux, aucune explication n’a été donné et on repassera de nouveau la prochaine fois pour la transparence et l’équité.

 

Combien d’appréciations finales « excellent » ont-elles été délivrées ?

Nous n’avons pas (encore ) reçu les statistiques des appréciations finales pour les rendez-vous de carrière de l’année 2018-2019. Aussi vous trouverez ci-dessous uniquement celles de l’an dernier. Il est peu probable que les chiffres soient différents cette année.

Comme on le voit sur ce tableau, le nombre d’appréciations « excellent » avoisine les 30% pour les premiers et seconds rendez-vous de carrière. Même si l’inspection s’en défend en prétendant que ça aurait pu être plus, il est clair pour tout le monde qu’il s’agissait de correspondre aux 30% des professeurs qui bénéficieront d’un avancement accéléré d’un an pour leur promotion. Il ne peut donc y avoir qu’un tiers de profs excellents et pas davantage…

Pour les rendez-vous de carrière du 9e échelon, c’est l’accès à la hors-classe plus ou moins rapide qui est en jeu et donc il y a tout à coup moins d’ « excellents » professeurs, puisque seulement 12 à 20% d’entre eux selon les corps ont obtenu cette mention.

AgrégésCertifiésPLPPEPSCPEPsyEN
1er rendez-vous

échelon 6

35,09 %29,70 %30,16 %19,05 %30 %100 %
2ème rendez-vous

échelon 8

29,69 %29,46 %30,26 %33,33 %25 %60 %
3ème rendez-vous

échelon 9 (HC)

11,69 %12,50 %19,72 %13, 04 %18,75 % 50 %

Rappelons d’ailleurs que si le Sgen-CFDT  a signé les accords PPCR parce qu’ils permettaient de réduire l’avancement dit « au mérite » et de rapprocher les carrières, il a toujours regretté qu’on ait pas complètement déconnecté l’évaluation de la valeur professionnelle et l’avancement de carrière. On en voit toute la limite dans les chiffres qui précèdent… Ainsi que dans les recours qui ont été examinés dans les CAPA et presque systématiquement refusés…

Quels critères de sélection ont été avancés par l’inspection générale pour justifier les appréciations finales ?

Là encore, le doyen n’est pas revenu sur les critères de choix de l’appréciation finale ; il a même regretté de nous les avoir transmis l’an dernier. Vous trouverez donc ci-dessous les critères qui nous avaient été communiqués pour les rendez-vous de carrière de l’année 2017-2018.

AppréciationCritères reconnus selon les inspecteurs
ExcellentCapacité d’entrainement, élément moteur, investissement exceptionnel, reconnaissance par les pairs, posture de recherche et d’innovation avérée
Très satisfaisantTrès bonne réflexivité, prise de recul importante, investissement remarqué
SatisfaisantPas de différence majeure avérée par rapport aux attentes de base, application du cadre, conformité aux attentes, niveau de compétences atteint (sans +)
A consolider Manques manifestes, déni des difficultés rencontrées

=> en pratique, tous ceux qui ne rentrent pas dans les 3 autres cases tombent dans « satisfaisant »

Le doyen, M Laville, et le vice-doyen Christophe Marchand ont insisté sur un point important et déroutant pour les collègues. L’appréciation finale n’est pas décidée de manière arithmétique en fonction des croix placées pour chaque compétence. En d’autres termes, ce n’est pas parce qu’on a une majorité d’items évalués comme « excellents » qu’on aura une appréciation finale « excellent. A contrario, avoir une minorité d’items considérés comme « excellent » n’empêche pas a priori d’obtenir une appréciation finale « excellent ».

Selon eux, les inspecteurs ont aussi voulu délivrer ce message. Un professeur qui obtient la mention « satisfaisant » est un professeur qui satisfait aux attentes, ce n’est pas un enseignant médiocre. Le niveau d’exigence pour obtenir « très satisfaisant » ou « excellent » est donc très élevé.

Quel bilan global pour les appréciations finales des professeurs certifiés ?

Là encore il s’agit des chiffres des rendez-vous de carrière de l’année 2017-2018/

appréciations finales

Quel bilan global pour les appréciations finales des professeurs de lycée professionnel (PLP) ?

appréciations finales PLP

En savoir plus :

Lire notre déclaration liminaire

L’article sur la CAPA 2019 sur les rendez-vous de carrière ayant eu lieu en 2017-2018

Le bilan complet  (document rectorat-certifiés 2017-2018)

Le bilan complet pour les PLP

RDV carrière : des appréciations qui ne reflètent pas notre valeur professionnelle

Rendez-vous de carrière : la rectrice a-t-elle jeté les dossiers dans l’escalier ?

Rendez-vous de carrière : inspecteurs et chefs d’établissement livrés à eux-mêmes

Comment préparer le rendez-vous de carrière ?