CTSD 67 DU 5 SEPTEMBRE 2017 : ouvertures de classes et décharges des directions des petites écoles

Des ouvertures anticipées et des mesures décidées ce jour : ouvertures après comptages de rentrée, décharges de direction des écoles de 2 et 3 classes, AVS/EVS
Malgré une bonne volonté affichée, les mesures prononcées restent insuffisantes au vu des besoins de notre département !

RENTRÉE 2017 : ouvertures et mesures diversescarte scolaire

Le dernier CTSD de l’année 2016/2017 a eu lieu ce matin 5 septembre pour valider des ouvertures anticipées et prendre de nouvelles mesures : ouvertures après comptages de rentrée, décharges de direction des écoles de 2 et 3 classes…

Les mesures prononcées restent insuffisantes au vu des besoins de notre département !

 

En préambule au CTSD, l’IA-DASEN a remercié l’ensemble des personnels des écoles pour la qualité de l’accueil des élèves en cette rentrée scolaire.

 

OUVERTURES

Des ouvertures ont été effectuées avant la rentrée dans plusieurs écoles dont les effectifs nécessitaient une telle mesure. D’autres postes ont été créés, certains à titre provisoire et qui seront validés ou non par le prochain CTSD de février 2018 au vu des effectifs de l’année prochaine.

Ouvertures et mesures diverses

 

DÉCHARGES DE DIRECTION DES PETITES ÉCOLES DE 2 ET 3 CLASSES

Les directrices.teurs des écoles à 2 et 3 classes auront bien droit à leurs journées de décharge comme le prévoit la loi. En effet, M. Launay, Directeur Académique du Bas-Rhin, a proposé 21 équivalents temps pleins entièrement destinés à décharger les directrices.teurs des petites écoles et selon un calendrier établi à la rentrée.

  • 10 postes de RASED non pourvus sont provisoirement transformés en postes de ZIL dédiés à ces remplacements (CTSD de juin 2017)
  • 9 poste de Brigade FC sont transformés pour les décharges
  • 2 postes de Brigade ZIL sont réservés à ces décharges

Le Sgen-CFDT Alsace soutient cette mesure, car les directrices.teurs des petites structures vont enfin pouvoir bénéficier de temps pour faire leur travail de direction !

 

ouvertures

AVS / EVS

Dans sa déclaration liminaire du CTSD du 5 septembre, le Sgen-CFDT Alsace a déploré la décision gouvernementale de réduction drastique des contrats aidés. Même si la priorité est accordée à l’accompagnement des enfants porteurs de handicap, le nombre d’emplois dans notre département ne sera pas suffisant. Les 80 postes d’EVS qui avaient déjà été réduits de moitié l’année passée seront transformés au fur et à mesure des fins de contrats en cours d’année en postes d’AVS car les notifications MDPH ne cessent d’augmenter (150 nouvelles notifications cet été…) Il restera une vingtaine de postes pour l’aide administrative ! Quelles écoles seront éligibles?  C’est une situation catastrophique qui s’annonce dans les écoles ! Qu’en est-il de la simplification administrative annoncée et qui ne cesse de s’éloigner? Les tâches réalisées par les personnels en contrats aidés : accueil des élèves, aide à la surveillance, secrétariat, accueil téléphonique, préparation matérielle sont pourtant indispensables au bon fonctionnement.

Le Sgen-CFDT demande que l’ensemble des missions d’accompagnement des élèves et de la direction d’école soient reconnues et que cela se traduise par des emplois pérennes assortis d’une formation de qualité.

Lire le communiqué de presse du Sgen-CFDT

 

HEURES SUPP

ouvertures

En fonction des horaires des écoles, dans certaines circonscriptions, certains personnels de remplacement ou des collègues nommés sur des postes fractionnés vont dépasser le volume horaire dû.

L’IA-DASEN a précisé qu’il est indispensable d’en informer les services du personnel pour pouvoir prendre en compte le dépassement et régulariser les situations en libérant les collègues concernés. Chaque enseignant.e en dépassement horaire (exerçant plus de 24h devant élèves par semaine) est donc invité à écrire à Monsieur l’Inspecteur d’Académie-DASEN, à l’attention de Mme THIEBAUT, responsable de la division du personnel, sous couvert de l’IEN de circonscription.

Le Sgen-CFDT Alsace reste à votre écoute. N’hésitez pas à nous contacter au 03 88 79 87 77 ou en écrivant à 67@sgen.cfdt.fr