Accès au corps des agrégés par liste d’aptitude – Académie de Strasbourg

La CAPA examinant les candidatures pour la liste d'aptitude au corps des agrégés s'est tenue à Strasbourg le 13 mars 2019. Comme d'habitude, il est apparu que les chances d'obtenir son agrégation par liste d'aptitude sont très minces, voir quasiment inexistantes...

pouvoir d'achat

Beaucoup de candidats, très peu d’élus

Alors que les inquiétudes des enseignants quant à leur statut (réforme de la fonction publique), de leur retraite (mise en place d’une retraite par points) et plus généralement de leur pouvoir d’achat (gel du point d’indice) sont nombreuses, il n’est pas étonnant de voir le nombre de candidats à la promotion par liste d’aptitude au corps des agrégés se maintenir à un niveau très élevé, alors que les chances effectives de promotion restent très faibles.

Dans l’académie de Strasbourg, le nombre de candidats baisse un peu, mais reste à un niveau très élevé si on compare aux chances réélles de promotion :

AnnéeNombre de candidatsProposés à la CAPN% proposés // candidatsNombre de promus % promus // candidats
2017369 candidats4211 %102,7 %
2018505 candidats438,5 %142,8 %
2019420 candidats4310,2 %.

Comment ne pas y voir une volonté de la part des candidats de voir s’améliorer leurs conditions de travail, leurs perspectives de carrière et  leur rémunération alors que depuis plus d’une décennie la baisse tendancielle du pouvoir d’achat des enseignants français ne cesse de provoquer un déclassement de cette catégorie professionnelle dans les comparatifs européens et ceux de l’OCDE.

Compte-rendu des débats : de la CAPA aujourd’hui à la CAPN en mai…

La CAPA des agrégés s’est réunie mercredi 13 mars pour l’examen des candidatures pour l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude. Cette commission examine les candidatures dans l’Académie de Strasbourg et fait remonter un certain nombre de dossiers au niveau national. Le choix définitif est effectué sous le contrôle de la Commission paritaire nationale qui se réunira du 21 au 23 mai 2019.

En amont de la CAPA du 13 mars 2019

Le classement des candidats est établi par le rectorat de l’Académie de Strasbourg à partir d’un double avis du chef d’établissement et de l’IPR pour les enseignants affectés dans le secondaire. (très favorable/favorable/réservé /défavorable).

Le Ministère impose à chaque académie un contingentement du nombre de candidats proposés au niveau national. Pour l’Académie de Strasbourg, leur nombre est fixé cette année à 43 (soit environ 10% des candidats). Le nombre de promotions possibles au niveau national est de 356 contre 342 l’an dernier. Ceci impliquera seulement une dizaine de promotions environ pour l’Académie de Strasbourg (15 promus pour 43 propositions l’an dernier, soit 3% des candidats).

Autant dire que cette procédure reste illusoire pour la grande majorité des collègues, malgré leur engagement souvent très important dans leur projet professionnel. Il est difficile dans ces conditions de rester investi après de nombreuses années sans promotion au corps des agrégés. Comme l’ont dit nos élus à la CAPA « Nous avons donc malheureusement affaire à un mécanisme qui fabrique amertume et désillusion dans un espace social où la perte de pouvoir d’achat s’établit à plus de 15% en moyenne pour les enseignants entre 1980 et 2018. »

dialogue socialPendant la CAPA du 13 mars 2019, les vérifications du Sgen-CFDT Alsace

Nous interpellons les IPR présents en séance pour leur demander d’expliciter leurs choix, notamment lorsque nous constatons une incohérence entre l’avis formulé et la note pédagogique, lorsqu’il y a eu une dégradation de l’avis… Dans la pratique, il faut un avis très favorable (accompagné d’une motivation littérale étayée) de l’inspection et du chef d’établissement pour avoir une chance d’être proposé, mais à l’inverse, cet avis très favorable ne garantit aucunement d’être proposé. Parmi les critères retenus : l’excellence pédagogique, les missions de formation initiale et /ou continue, la participation à des jurys d’examens ou de concours, les publications, l’innovation pédagogique… Les dossiers retenus sont souvent ceux de collègues dont le rayonnement sort de la salle de classe et de l’établissement, aux échelles académique, nationale, voire internationale. La qualité de la lettre de motivation est évidemment également prise en compte (ici il faut trouver le bon équilibre entre humilité et descriptif suffisamment étayé). Pour les collègues du supérieur, c’est le classement du Président de l’Université (après avis des
directeurs de composante) qui reste le critère essentiel.

Des stats en vrac

Il y a cette année 420 candidatures dans l’académie de Strasbourg (contre 505 en 2018 et 369 en 2017). Pour ce qui est du choix des 43 candidats proposés par l’Académie de Strasbourg, nous constatons que leur moyenne d’âge est de 55 ans (écart de 44 à 63 ans), 11 d’entre eux seulement ayant moins de 52 ans. Ils sont 8 hommes et 35 femmes.

Parmi les proposés : 1 certifié classe normale, 23 certifiés hors-classe (en moyenne à l’échelon 5), 17 certifiés classe exceptionnelle
(en moyenne à l’échelon 4).

Les positions du Sgen-CFDT lors de la CAPA 2019

Les élus du Sgen-CFDT ont questionné l’administration sur ses choix, ont fait valoir la situation personnelle des collègues qui nous ont transmis leur dossier, ont demandé des comptes sur les choix opérés. Nous avons interpellé la Rectrice sur les critères de sélection des candidats et sur la réelle possibilité de promotion de certains collègues.

Nous déplorons notamment le fait que les PLP soient une fois encore les parents pauvres de cette promotion : un seul collègue de PLP fait partie des proposés cette année (comme l’an dernier). La promotion reste également compliquée dans les disciplines dépourvues d’Agrégation, et pour les enseignants affectés dans le supérieur.

Nous avons soulevé 3 autres problèmes :

  • Les candidatures de l’UHA (11 dossiers) et de l’UNISTRA (15 dossiers) sont classées en rangs 1er et 2ème ex-aequo, ce qui complique
  • La lisibilité des choix opérés par l’administration.
  • Au final, ce sont bien les corps d’inspection qui ont la main et qui justifient leurs choix en insistant sur les « services rendus » à l’institution et sur la capacité de « rayonnement », au-delà de leur établissement, des collègues sélectionnés.

EN SAVOIR PLUS

  • Sur la CAPA 2019

Compte-rendu de nos élus agrégés

Notre déclaration liminaire

Si je suis promu, comment va se passer le reclassement dans le corps des agrégés ?

  • Sur la CAPN 2018

Compte-rendu de nos élus agrégés

Taux de pression par discipline

  • Sur la CAPA 2018

Tableau des  candidatures retenues pour la CAPN par discipline

Compte-rendu de nos élus agrégés

Notre déclaration liminaire

  • Sur la CAPA 2017

Le compte-rendu de nos élus agrégés

Tableau des candidatures retenues pour la CAPN par discipline