Rendez-vous de carrière 2019-2020 et Covid19

Environ la moitié des rendez-vous de carrière avait été réalisée lorsque le confinement est intervenu. Quel va être l'impact de la crise liée au Covid19 sur la campagne 2019-2020 des rendez-vous de carrière ?

Où enrendez-vous de carrière étaient les rendez-vous de carrière le 16 mars ?

La campagne des rendez-vous de carrière 2019-2020 a été brusquement arrêtée par le confinement décrété pour faire face à l’épidémie liée au Covid19. A la date du 16 mars, environ la moitié des rendez-vous avait été réalisée. Du fait de la reprise tardive des écoles, dans les conditions que l’on connaît, et de l’hypothétique reprise des lycées (prévue après le 2 juin mais sans certitude à ce jour), les délais statutaires ne peuvent être respectés. Il existe bien une possibilité de pouvoir en effectuer de septembre à mi octobre mais ce délai supplémentaire exceptionnel est réservé aux RDV reportés pour cause de maladie ou de congé maternité.

Que prévoit le ministère ?

Il vient de publier au Journal Officiel un arrêté daté du 13 mai qui s’applique uniquement aux rendez-vous de carrière 2019-2020. Cet arrêté ne modifie en rien celui du 7 mai 2017 qui fixe les modalités des rendez-vous de carrière.

Il prolonge par son article 3 la campagne 2019-2020 jusqu’à la fin de l’année civile 2020. Par contre, le délai normal de 6 semaines maximum entre l’inspection et l’entretien avec le chef d’établissement pourra ne pas être respecté dans ce cadre exceptionnel.

De ce fait, l’appréciation finale ne sera communiquée aux personnels que la première quinzaine de janvier 2021 au lieu de la rentrée 2020.

Et les rendez-vous de carrière 2020-2021 ?

Ils auraient dû débuter dès septembre 2020 mais ils ne pourront avoir lieu, les inspecteurs ne pouvant assurer deux campagnes à la fois. Ils devront donc débuter en janvier 2021.

Qu’en pense le Sgen-CFDT ?

Ce texte est conforme aux annonces du ministère faites devant les représentants du personnel. Les rendez-vous de carrière relevant des décrets statutaires, il était impossible de les annuler. L’extension de la campagne par arrêté était dès lors la seule solution possible compte tenu de la situation.

Par contre, il serait anormal que la campagne 2020-2021 subisse la même extension. Il faudra juste utiliser l’extension « normale » jusque mi-octobre si la tension sur les évaluateurs s’avére trop forte.

Cette situation inédite démontre tout de même que la mécanique du rendez-vous de carrière et surtout de sa connexion avec la promotion accélérée d’échelon conduit à devoir respecter un calendrier très serré et donc fragile. Le Sgen-CFDT était opposé aux accélérations de carrière lors de la mise en place des rendez-vous de carrière, cette crise n’a fait que renforcer notre résolution.