La mise en place de la réforme de la voie professionnelle se poursuit avec la parution des nouveaux programmes. Regard critique sur la nouvelle mouture du programme d’histoire-géo EMC et de français (Seconde-bac pro et première année de CAP)

Après les annonces présidentielles concernant l’Éducation nationale, le Sgen-CFDT s’engagera dans le dialogue avec le gouvernement, dans l’intérêt des personnels.

reforme du bac

Le Sgen-CFDT s’est inquiété très tôt de l’ « évaluationnite » développée dans le projet de nouveau baccalauréat 2021, avec ses trois modalités d’épreuves : épreuves terminales (60%), épreuves communes de contrôle continu (30%) et moyenne des notes de bulletin (10%).

accompagnement

Le Ministère a réuni les organisations syndicales pour échanger et lancer la réflexion sur l’accompagnement professionnel prévu par le protocole PPCR.

Enjeu européen

A quelques semaines des élections européennes le Sgen-CFDT rappelle ce qui se joue au niveau européen en matière d’éducation et de dialogue social sectoriel.

reforme du bac

J-M Blanquer ne cesse de (dés)informer les parents et les élèves dans les grands médias nationaux : sa réforme est formidable, les élèves ont une immense liberté pour choisir leurs spécialités de Première et ils pourront même en changer en Terminale. Le Sgen-CFDT Alsace vous dévoile la réalité crue.

Disponibilité

La disponibilité pour convenances personnelles est une possibilité offerte à tous les fonctionnaires. Une loi promulguée en septembre 2018 suivie d’un décret d’application paru en mars 2019 en change les modalités. Quelles conséquences pour les fonctionnaires ?

contractuels

Les enseignants contractuels ont eux aussi des droits, et le Sgen-CFDT veille aussi à défendre ces personnels souvent isolés face à l’administration Cet article fait le point sur l’ensemble des règles nationales et académiques régissant les contractuels de l’académie de Strasbourg.

confiance

Des milliers d’enseignants, d’administratifs et de parents d’élèves ont manifesté dans toute la France pour exprimer leur manque de confiance envers le ministre de l’Education Nationale. Dans l’académie de Strasbourg, ils étaient 1500 à marcher dans les rues de Strasbourg, Mulhouse et Sarre-Union.